St Pierre de Frugie le 13 et 14 sept. : le paradis des écolos

Sud-Ouest, le 11 septembre 2008, Julie Martinez

SAINT-PIERRE-DE-FRUGIE.

L’écocentre devrait grandir en 2009 et proposer une matériauthèque et de nouvelles salles

Paradis des écolos

Où peut-on découvrir une maison chaux-chanvre, se renseigner sur l’énergie éolienne et se former à la pose de panneaux isolants en chanvre ? Réponse : à l’écocentre de Saint-Pierre-de-Frugie.
Ce lieu unique en Dordogne a vu le jour en 2003 grâce à l’association Pégase Périgord, créée pour informer, expérimenter et former à l’écoconstruction, aux matériaux naturels et parler des énergies renouvelables. L’écoconstruction s’adresse aux bricoleurs écolos qui choisissent des matériaux sains et écologiques, pour construire une maison ou faire des travaux
. Sur place, à travers cinq pavillons thématiques le public peut se renseigner lors de visites ou pendant l’Ecofestival, qui se tiendra ce week-end.

Samedi et dimanche, l’écocentre de Saint-Pierre-de-Frugie sera en fête avec son 3e Ecofestival. Ce rendez-vous, qui a lieu tous les deux ans, est l’occasion pour le public de découvrir l’écocentre à travers des expositions, des conférences, des animations pour les enfants et d’aller à la rencontre de nombreux professionnels de la construction écologique. Cinq ans après son ouverture, l’écocentre fait de plus en plus d’adeptes et envisage de grandir un peu plus en créant un nouveau bâtiment de 750 m2. « Nous étions confrontés à plusieurs soucis. D’abord l’association Pégase n’a pas de locaux propres sur le site. Nous avons aussi une demande croissante pour les stages de formation et nous n’avons pas les locaux adaptés », explique Delphine Vandembulcke, chargée de mission et de développement à l’écocentre.

Formation professionnelle. Avec plus de 1 500 journées-stagiaires en 2007, ce lieu atypique est devenu une référence en matière de formation professionnelle aux techniques de l’écoconstruction.

Le nouveau bâtiment, de 750m2, devrait être à la fois fonctionnel et pédagogique. Bien entendu, la construction sera bioclimatique et devrait reprendre une grande partie des techniques déjà présentées sur le site comme des isolants naturels ou une ossature en bois.

« L’association souhaite développer tout le centre de ressources et la matériauthèque. Nous considérons que ce sont des ressources d’utilité publique » poursuit Delphine Vandembulcke.

Le centre de ressources du bâtiment comprendra donc une salle de documentation et une matériauthèque de 106 m2 ainsi qu’un local vidéo et un forum. La partie formation sera composée de salle de cours à cloisons mobiles, d’une serre solaire et de lieux de stockage. Enfin, le bâtiment sera complété par une partie administrative, une cafétéria et un petit logement de fonction.

Le budget pour la réalisation de cette extension de l’écocentre est estimé à 1 million d’euros financé par un partenariat public-privé. Si tout se passe bien, les premiers coups de pioche devraient être donnés en 2009 pour une utilisation en 2010.

Le thème retenu cette année est « l’eau ». En préambule de ce festival, aujourd’hui et demain se déroule une Université d’été autour des résistances écocitoyennes. Renseignements au 05 53 52 59 50 ou http://www.ecocentre.org

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :