(D)ébats sur les plaisirs

Sud-Ouest, le 12 septembre 2008, AMR

VENDANGES DE MALAGAR. La dixième édition de ce rendez-vous culturel, philosophique et sociétal se tient demain et samedi sur le thème des Plaisirs

(D)ébats sur les plaisirs

Bien-être, délectation, satisfaction, désir, euphorie, délice, amusement, réjouissance, quand il n’est pas jouissance… À lui seul, le mot plaisir est une invitation aux sens. C’est dire s’il y a matière à disserter sur le sujet. Imaginez alors, proposé dans sa dimension plurielle, les perspectives qui s’offrent de le découvrir dans toute son intimité.

Après le Rire ou encore l’État spectacle, Les Plaisirs sont donc le thème choisi par le centre François Mauriac pour les Vendanges de Malagar. Cette dixième édition dont l’ouverture des débats est programmée demain à partir de 15 heures dans la demeure mauriacienne de Saint-Maixant pour s’achever en fin d’après-midi samedi.

Érotisme et hormones. Autour d’une dizaine d’universitaire, d’écrivains et de journalistes les plaisirs lèveront leurs voiles sur leurs dimensions culturelle, littéraire, philosophique ou historique quand ils ne se trouvent pas au cœur des questions de société.

Auteur depuis une trentaine d’années et cinéphile avisé, Olivier Barrot évoquera samedi en fin de matinée le simple plaisir de lire. Lui qui, quotidiennement sur France Télévisions, invite le téléspectateur à la découverte d’un ouvrage dans son émission « Un livre un jour ».

Tout aussi littéraire mais un tantinet plus coquine devrait être l’intervention d’Alina Reyes. Révélée au public en 1988 avec le prix Pierre Louÿs pour son roman « Le Boucher », cette Girondine invitait également en 1994, avec « Derrière la porte », à un voyage initiatico-érotique, en plaçant le lecteur face à des aventures différentes selon qu’il est homme ou femme. Un parcours constitué, pour chaque partie, d’une quarantaine de portes à franchir où l’auteure emmenait le protagoniste à sonder ses fantasmes.

L’échange de ce samedi devrait d’autant plus être attirant qu’Alina Reyes débattra d’« Érotisme ou mystique de la chair ? » avec le philosophe et dramaturge Fabrice Hadjadj. Dans son dernier ouvrage intitulé « Profondeur des sexes : pour une mystique de la chair », l’auteur qui se présente lui-même comme « juif de nom arabe et de confession catholique », réconcilie, non sans humour, charnel et spirituel.

Mais auparavant Jean-Didier Vincent aura disséqué le plaisir, moins prosaïquement mais dans ce qu’il a de tout aussi fascinant : sa chimie. Ce membre de la faculté de médecine de Paris-sud est en effet un des spécialistes de l’étude des interactions entre hormones et système nerveux. Une approche, une fois de plus hétéroclite du sujet, comme sait les concocter le centre Mauriac, qu’il conviendra de savourer… à son plaisir.

Retrouvez l’intégralité du programme de ces deux journées sur http://www.malagar.asso.fr; renseignements complémentaires : 05 57 98 17 17

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :