Pour le PNUE et l’OIT : l’avenir est aux emplois verts

Libération, le 25 septembre 2008, G.La

L’avenir est aux emplois verts

Du grain à moudre pour les tenants de la croissance verte : «des dizaines de millions d’emplois verts» pourraient être créés dans le monde dans les années à venir, selon un rapport publié hier par le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) et l’Organisation internationale du travail (1).

Selon cette étude, d’ici à 2020, le marché mondial des produits et services liés à l’environnement devrait doubler, pour atteindre 2 740 milliards de dollars. La moitié de ce marché concerne l’efficacité énergétique, puis viennent les transports, l’eau, l’assainissement ou les déchets.

«Nous ne parlons plus de niches, nous parlons de millions d’emplois qui émergent dans l’économie mondialisée», a commenté Achim Steiner, directeur du PNUE, estimant que «c’est le monde de l’entreprise qui est derrière ce phénomène», plus que les politiques publiques. Les énergies renouvelables, par exemple, ont un potentiel considérable, aussi bien dans les pays du Nord que dans les pays en développement. Les auteurs citent le cas du Bangladesh où un programme photovoltaïque projette d’installer un million de systèmes domestiques d’ici à 2015. A l’échelle planétaire, 20 millions d’emplois pourraient être créés dans ce secteur d’ici à 2030.

Le rapport insiste sur le «double enjeu», environnemental et social : Lire la suite

Les régions placent les transports au cœur du Grenelle I

Journal de l’environnement,  Sabine Casalonga, le 25 septembre 2008

Les régions placent les transports au cœur du débat sur le Grenelle I

L’Association des régions de France (ARF) présentera 20 amendements au projet de Loi Grenelle I, centrés sur la question des transports ferrés et de l’implication financière de l’Etat.

 Les régions veulent être leaders des politiques environnementales

Grenelle: la révolution du bâtiment et du transport est en marche

pour aller plus loinCommuniqué de l’ARF sur la dotation TER

Analyser

Les régions estiment que le projet de loi Grenelle I n’est pas à la hauteur de leurs attentes et affiche trop souvent «de simples ambitions sans en définir les moyens». D’après l’ARF, de nombreuses questions restent sans réponse sur le calendrier, le financement, les transferts de charge vers les collectivités territoriales ou encore la répartition des compétences. «Les engagements pris à l’automne dernier ont été petit à petit remis en cause notamment par la loi sur les OGM et l’abandon de l’extension du bonus/malus», déplore Jean-Jack Queyranne, président de l’ARF et du conseil régional de Rhône-Alpes.

Les 20 amendements de l’ARF seront déposés à l’Assemblée nationale le 6 octobre prochain pour l’ouverture des discussions sur le projet de loi Grenelle I. Les transports se situent au cœur des revendications des régions (art. 10 à 15). L’ARF dénonce l’article 10 du projet de loi jugé «inconstitutionnel» et rappelle que l’entretien et la régénération des réseaux ferrés relèvent de la responsabilité de l’Etat. «La rédaction proposée pourrait laisser croire que les infrastructures ferrées sont de la compétence des régions et qu’un transfert déguisé a eu lieu», explique l’ARF.

Dans son amendement, l’ARF propose que les moyens dévolus par l’Etat à la régénération du réseau soient accrus dès 2011 et sur 2011-2015 «pour atteindre un niveau de 800 millions d’euros supplémentaires Lire la suite

La CPCA Aquitaine

La CPCA Aquitaine

Présentation

C’est le 27 février 2001 que la CPCA Aquitaine est née de la signature des statuts de l’association par l’ensemble de ses membres fondateurs.

Les objectifs de la CPCA Aquitaine sont signifiés dans ces statuts, ils précisent : « L’association a pour but […] de contribuer à promouvoir une vie associative qui vise à développer des projets d’intérêt général et des activités sans finalité lucrative, de défendre les acteurs de la vie associative qui créent des lien sociaux, développent la citoyenneté participative […] »

Une Charte a été signée le 1er décembre 2001 entre, la Région et la CPCA.

Le 1er décembre 2001 le Conseil régional d’Aquitaine fête les associations lors d’un colloque dédié au centenaire. A cette occasion Alain ROUSSET, Président du Conseil régional signe avec Pierre DELFAUD Président de la CPCA Aquitaine la première déclinaison régionale de la Charte signée six mois plus tôt à Matignon.

La région privilégie la voie du financement pluriannualisé et conventionné avec les associations, elle soutient le principe d’une consultation quasi-systématique des associations su les projets de textes ou les décisions publiques qui les concernent, elle cherche par ailleurs à favoriser leur représentation dans les instances consultatives ou les organes de concertation. Cette reconnaissance formelle du dialogue civique avec les associations passe aussi par une sensibilisation et une formation des agents publics de l’Institution régionale à une meilleure connaissance de la vie associative. La Charte doit être évaluée conjointement et son rapport régulier présenté au CESR et à l’Assemblée régioanle

Ce document est assorti d’un partenariat concret autour de l’élaboration et l’animation d’un site Internet portail des associations en Aquitaine lancé officiellement à l’Université de la Communication d’Hourtin en août 2002.

Quelques extraits de la charte…signifiant la place des associations dans la Région et l’engagement réciporque…

« La Région et la CPCA d’Aquitaine signent une Charte qui doit, sur la base d’engagements réciproques, reconnaître et renforcer des relations partenariales fondées sur la confiance réciproque et le respect de l’indépendance des associations ; cet acte clarifie les rôles respectifs de chaque partie par des engagements partagés. Lire la suite

DOSSIER : la performance énergétique des bâtiments

Actu-Environnement.com – Publié le 22/09/2008

Dossier : la performance énergétique des bâtiments en 11 points

Alors que le Grenelle de l’Environnement place les bâtiments au cœur de la lutte contre le réchauffement climatique, Actu-Environnement revient sur l’un des principaux leviers de réduction de leurs émissions de CO2 : la performance énergétique.

Des enjeux mondiaux aux politiques locales

Une politique française basée sur un renforcement successif de la réglementation

Des labels réglementaires pour encourager les projets innovants Lire la suite

VIENT DE PARAITRE – Pétrole : la fête est finie !

Les éditions Demi-Lune sont fières d’annoncer la parution du livre de référence sur le pic pétrolier et ses conséquences

Pétrole : La fête est finie !

AVENIR DES SOCIÉTÉS INDUSTRIELLES APRÈS LE PIC PÉTROLIER

de Richard HEINBERG

« Pétrole : la fête est finie ! est le premier livre complet sur le pic pétrolier. Il constitue la meilleure introduction à cette question. Je le recommande particulièrement aux moins de 40 ans ou à ceux qui n’y croient pas : sa lecture changera leur vie. »

Yves COCHET, député de Paris, ancien ministre de l’Environnement.

Le monde voit ses réserves en pétrole bon marché s’épuiser, avec les changements dramatiques que cela implique. Désormais, même si nos sociétés industrielles entament une conversion à des sources d’énergie alternatives, elles auront chaque année à leur disposition moins d’énergie nette pour maintenir leur niveau actuel de production et de consommation. Nous entrons dans une nouvelle ère, aussi différente de l’ère industrielle que cette dernière fut différente de l¹époque médiévale.

Dans Pétrole, la fête est finie !, Richard Heinberg replace cette transition décisive dans son contexte historique. Anticipant l’impact probable de la déplétion pétrolière, il étudie le rôle de substitution que pourraient jouer les énergies alternatives et recommande une « descente contrôlée » susceptible d’ouvrir la voie à une société plus modérée et soutenable. Plus lisible que les autres ouvrages traitant de la question, cette version mise à jour de l’ouvrage de référence sur le « pic pétrolier » constitue un saisissant cri d’alarme. Mais il s’agit aussi d’un recueil riche en idées positives à différents niveaux. La communauté internationale, les collectivités locales, les individus, tous doivent maintenant agir concrètement afin d’affronter dans les meilleures conditions possibles la « fin de la fête » et ce livre explique comment faire, de façon admirablement claire et honnête.

SANS PÉTROLE, QUE FEREZ-VOUS ? COMMENT SE DÉPLACER ?

QUE MANGER ? QUELLE SERA VOTRE VIE QUOTIDIENNE ? Lire la suite