La science des animaux fait sa « grande révolution »

LE MONDE le 29 août 2008, Christiane Galus

Science des animaux, la zoologie est parfois encore perçue à travers l’image des grands naturalistes de l’histoire, tels Buffon, Daubenton, Cuvier et Geoffroy Saint-Hilaire, pour n’en citer que quelques-uns. Mais en deux siècles, cette discipline a bien changé et s’est considérablement diversifiée en bénéficiant des acquis de la biologie moléculaire, de la génétique et de techniques nouvelles comme l’imagerie ou encore le microscope à tomographie, qui permet d’étudier des coupes épaisses et de les reconstituer en trois dimensions.

Pour décrire ce foisonnement scientifique, on parle aujourd’hui de « zoologie intégrée« . C’est le thème du congrès international qui se tient jusqu’au 29 août à Paris et à la faculté des sciences d’Orsay (Essonne). Cette nouvelle zoologie a pour objectif « d’intégrer plusieurs informations sur les organismes ainsi que leurs interactions, explique Jean-Marc Jallon, professeur de biologie à la faculté des sciences d’Orsay et président du congrès. Les zoologistes recherchent aujourd’hui des mécanismes communs, alors que, pendant longtemps, ils ont cultivé les différences entre les organismes. La grande révolution de la zoologie est la recherche de l’unité, comme dans les sciences physiques ».

Les travaux de génétique, notamment, ont montré Lire la suite