DD au Pays Basque

Le journal du Pays Basque, Antoinette Paoli, 4 septembre 2008

Des projets de développement à tendance très durable dans les communes

Depuis les dernières élections municipales, bon nombre de nouvelles équipes y vont de leur projet de développement durable. Le mot est tendance, et pourrait vite devenir un grand sac fourre-tout, dans lequel on y jetterait pêle-mêle l’environnement, les questions sociales, le transport et autres. Certaines collectivités ont échoué à mettre en oeuvre des politiques publiques innovantes de développement durable, ou bien d’autres l’ont réduit à une politique environnementale. Il faut dire que les chantiers en cours sont vastes et ambitieux, car les défis du XXIe siècle sont grands. Alors accès d’opportunisme ou vraie prise de conscience ?

Les communes d’Anglet et d’Urrugne planchent sur des chantiers à long terme où l’ambition affichée, voire l’utopie, est de révolutionner les modes de vie, former les jeunes générations, mieux communiquer, créer des ponts entre les communes et les citoyens grâce notamment à la démocratie participative.

Anglet avec son «Agenda 21» et la commune d’Urrugne réfléchissent donc à des projets dits «transversaux» dans le jargon institutionnel, ce qui signifie appliquer le développement durable à différents domaines de la cité. En s’appuyant sur la prise en compte globale des problématiques, on agit sur le local. La nouvelle équipe de Jean Espilondo à Anglet, a pris le taureau par les cornes, sous la houlette de Bernard Marti, en charge de ce vaste programme : c’est le premier agenda 21 local du département ; Lire la suite