Soule : La LPO reste au col d’Organbidexka

sudouest.com, Marcel Bedaxagar, le 11 Mai 2009

COLS DE CHASSE. Les ornithologues de la LPO restent au col d’Organbidexka, en Soule

Enchères en hausse

Plus de 200 000 euros pour les cols, 15 000 euros pour les palombières : la Commission syndicale de Soule s’en est plutôt bien sortie, hier matin, à Tardets, pour les adjudications triennales de ses cabanes et cols de chasse.

Le syndic Pepela Mirande ne cachait pas sa satisfaction : « C’est surprenant par rapport à ce contexte de crise, mais la palombe a repris les couloirs de migration d’Iraty », commentait-il à l’issue de ces enchères. « La tempête Klaus nous a peut-être un peu aidés, car il se peut que des chasseurs des Landes aient intégré des équipes qui louent ces cols », pensait-il.

Organbidexka pour la LPO

Organisées aux enchères descendantes, ces adjudications des cols de chasse ont en effet réservé quelques surprises. La première est arrivée du col d’Organbidexka, lorsqu’un inconnu a levé la main dès que la mise à prix a été annoncée. Un chasseur qui ne voulait plus y voir d’écologistes, a-t-on pensé alors. Mais dès que l’enchérisseur est venu signer les documents appropriés, le doute a été levé.

« LPO, Ligue pour la protection des oiseaux », a annoncé Olivier Le Gall, président de cette LPO en Aquitaine. En acquérant ce col à 23 000 euros, l’homme n’a pas voulu prendre de risques. « Il y a trente ans qu’il y a un suivi naturaliste à Organbidexka et nous avons des données d’une valeur inestimable. La LPO reprend les activités d’observation des oiseaux initiées par Organbidexka col libre. Le ministère de l’Environnement ne nous a plus accordé de subvention pour cette location, nous avons donc pris nos responsabilités. » La LPO va poursuivre son programme dans son poste privilégié, en fournissant des données à l’Observatoire régional de la migration des oiseaux (Ormo). « Nous allons oeuvrer pour le développement de ce site », a annoncé Olivier Le Gall.

« C’est positif pour la Commission syndicale et pour la fréquentation du site », commentait le syndic, tout heureux de ce dénouement.

Les mêmes postes

Pour le reste, la plupart des grands cols de chasse situés sur les crêtes d’Iraty ou près du pic des Escaliers ont trouvé preneur. Lire la suite

Organbidexka : Les ornithologues ne peuvent plus louer

Sud-Ouest, Marcel Bedaxagar, le 24 Février 2009

COMMISSION SYNDICALE. Les ornithologues ne peuvent plus louer

Organbidexka sera mis aux enchères

Cette année 2009 sera celle des enchères des postes et cabanes de chasse de la Commission syndicale du Pays de Soule. Quelques changements sont annoncés. « Nous ferons tout le même jour, cabanes et cols. Ce sera le dimanche 10 mai à la salle polyvalente de Tardets », annonce le syndic Pepela Mirande.

Mais la période de location reste de trois ans. « On étudiera toutefois la possibilité d’une reconduction tacite », indique l’élu. « Tout ce qui reste invendu pourra faire l’objet de propositions. Il n’y aura pas de dépôt d’enveloppe », précise-t-il également.

Quid des ornithologues ?

L’un des changements les plus notables sera la mise adjudication de tous les cols. Y compris Tharta, jusque-là bénéficiaire d’un régime particulier au profit des fédérations de chasseurs ou des communes. Et surtout Organbidexka, occupé depuis une trentaine d’années par l’association Organbidexka col libre pour l’observation des migrateurs.

« Nous avons rencontré les responsables. Ils n’ont pas renouvelé la convention. Ils souhaitent rester sur le site mais ils ne peuvent pas louer », annonce Pepela Mirande. « On le mettra donc aux enchères mais ce sera une grande perte pour nous parce que par le biais de conventions avec le ministère de l’Environnement, ils payaient 18 000 ? par an. On ne le louera pas à ce prix-là », craint-il.

Toutefois, ce nouvel état de fait ne devrait pas entraîner la disparition des ornithologues d’Iraty. « Nous essaierons de trouver une solution qui devrait satisfaire OCL », a annoncé le syndic lors de la Commission plénière qui se tenait samedi.

Selon nos sources, cette solution pourrait être l’installation des ornithologues plus en aval, dans un col tout aussi valable pour l’observation des oiseaux migrateurs. Affaire à suivre.

Les orientations budgétaires

La séance de samedi était également consacrée à la discussion des orientations budgétaires. Quatre secteurs d’investissement ont été retenus.

Pour le pastoralisme, Lire la suite