4 Ateliers Conférences sur le Scot du Libournais

Pays du Libournais, Gilbert Mitterrand, Serge Morin, le 18 décembre 2008

Schéma de cohérence territoriale du Pays du Libournais – Ateliers conférences

Dans le cadre de l’élaboration du Schéma de cohérence territoriale (Scot) du Pays du Libournais, nous vous invitons à échanger sur le diagnostic territorial, en cours de finalisation, lors de 4 Ateliers Conférences.

Notre Scot sera ce que nous voudrons qu’il soit, aussi votre participation ou celle d’un de vos représentants, est vivement souhaitée à l’ensemble des rencontres, où à défaut à celle dont le thème vous concerne le plus directement :

          le lundi 19 janvierà 14h30 à la Maison du Fronsadais à Saint Germain la Rivière, consacré au thème : « terroirs, nature, rivières, paysage »

          le lundi 26 janvierà 14h30 [ANNULE] à la Salle François Mitterrand à Castillon la Bataille, consacré au thème : « un tissu économique diversifié à consolider »

          le vendredi 30 janvier à 14h30 [ANNULE] à la salle des fêtes Le Sully de Coutras consacré au thème : « croissance, habitat, diversité, patrimoine »

          le lundi 2 févrierà 14h30 [ANNULE] à la Salle des fêtes de Libourne consacré au thème : Lire la suite

ASF, Arveyres et Cistude : les mariés du marais

Sud-Ouest, le 10 septembre 2008, Alain Montanguon

ENVIRONNEMENT. Soutenues par les Autoroutes du sud de la France, la mairie d’Arveyres et Cistude envisagent la création d’un centre dédié à l’écologie dans le marais

Les mariés du marais

Ranunculus ophioglossifolius, plus connue par les non-latinistes sous le nom de bouton d’or, cette renoncule à feuilles d’ophioglosse affectionne les zones humides. Elle a fait son lit dans le marais d’Arveyres où vivent également le vison d’Europe et la loutre. Pourquoi en parler ? Parce qu’elle serait en voie de disparition. Une « tendance » que confirme Gabrielle Sauret, chargée de mission à l’association Cistude Nature au Haillan et l’appartenance de cette plante à la liste des espèces protégées depuis 1982. En parler, c’est évoquer le projet de création d’un centre dédié à l’environnement et au développement durable sur le domaine de Malleret qui va sans doute lui sauver la mise.

« On va prendre le temps de bien faire les choses », prévient le directeur de Cistude.

Le dossier est en bonne voie. Il est l’union de plusieurs volontés fortes. Celle, tout d’abord, des Autoroutes du sud de la France (ASF) auxquelles appartient le terrain de 57 hectares, entre Arveyres et le port du Noyer, et la magistrale bâtisse (1 200 m2) rachetés au moment du passage de l’A 89.

Celle de Cistude soucieuse depuis longtemps de développer en nord Gironde son action : défense et respect de la biodiversité. « Autant la faune que la flore, il y a un potentiel exceptionnel ici », s’enthousiasme Christophe Coïc, directeur de l’association.

Enfin, sans la mairie d’Arveyres rien non plus ne serait possible. Son maire, Benoît Gheysens, élu en mars, voit dans ce projet l’occasion de valoriser un site inconstructible, en zone inondable, et « d’y investir tous les Arveyrais. » Lire la suite