Reims vise 95 000 m2 de toits solaires

Greenunivers, NC, le 2 mars 2009

Reims vise 95 000 m2 de toits solaires

C’est le projet le plus ambitieux porté par une collectivité française à ce jour : l’agglomération de Reims (Marne) veut louer à un opérateur le droit d’exploiter 95 000 m2 de terrasses de bâtiments publics et de terrains municipaux et communautaires pour y installer des panneaux photovoltaïques.

Ce programme d’environ 10 MW devrait permettre de produire 10 millions de kw/h par an et rapporter 300 000 euros chaque année à la collectivité, selon la ville.

Plusieurs opérateurs auraient déjà manifesté leur intérêt. L’appel d’offres sera lancé en mai et la désignation de l’operateur est prévue pour septembre prochain.

Ce projet est l’action la plus spectaculaire de la nouvelle politique de développement durable présentée par Adeline Hazan, maire (PS) de Reims (188 000 habitants) et présidente de Reims Métropole. L’objectif est de diviser par quatre les émissions de CO2 de l’agglomération d’ici à 2050.

D’autres actions sont prévues. A partir de septembre prochain, Reims Métropole versera une aide aux taxis s’équipant de véhicules neufs faiblement émetteurs de CO 2, équivalente à la prime accordée aux particuliers par l’Etat pour l’achat d’un véhicule peu polluant.

La ville veut aussi encourager les bâtiments verts. Elle a établi un label « Reims Métropole Développement durable », avec l’aide de maîtres d’ouvrages et d’organismes de certification, qui comporte un volet HQE (Haute qualité environnementale) et un volet énergétique.  Il comporte quatre catégories Lire la suite