Ecoquartier : Petit frère de H Nord, H Bruges est né

Sud-Ouest, Laure Bosdecher, le 6 avril 2009

BRUGES, INITIATIVE. Petit frère de H Nord, H Bruges est né. Un collectif porte ce projet d’écoquartier et cherche un terrain pour l’implanter

Leur quartier idéal

H Bruges, c’est le nom du projet. « Il s’inspire de H Nord à Bordeaux », dit François Harasse. Cet habitant brugeais fait partie de l’association qui planche depuis trois ans sur la création d’un écoquartier de 80 logements dans l’îlot Dupaty, au nord des Chartrons. Une nouvelle forme d’habitat encore inexistante en France mais qui a vu le jour depuis quelques années en Allemagne, aux Pays-Bas ou en anglet

À Bruges, le projet, soutenu par un collectif d’une dizaine de personnes, est bien plus petit. Il porte sur la réalisation de sept à huit logements, « ce qui est plus facile à mettre en oeuvre », souligne-t-il.

« Implication citoyenne »

L’idée a germé au printemps dernier suite à des contacts établis entre plusieurs familles qui se fournissent en légumes, fromages et miel à l’Amap (Association pour le maintien d’une agriculture paysanne). Elles se réunissent en collectif. Leur but : construire des maisons en bois et paille, très peu gourmandes en énergie et équipées de récupérateur de pluie, de toilettes sèches, bref exemplaires pour le respect de l’environnement. Les foyers ne vivront pas dans des maisons individuelles mais dans deux bâtisses à un étage afin d’optimiser l’espace.

Si chacun vivra bien chez soi, des espaces seront communs comme le potager, la buanderie ou la cave. Le souhait est aussi de faire cohabiter dans cet écoquartier plusieurs générations : étudiants, familles, personnes âgées. Les voitures y seront partagées. « Vivre dans ce type d’habitat exige forcément une implication citoyenne. Cela demande une forme d’autogestion », explique Grégory Stoll. Quatre familles se disent déjà intéressées pour y vivre.

Premier projet avorté

Reste le plus dur à trouver : un terrain. Lire la suite