La Fondation Hulot, l’environnement, la France et l’Europe

L’observatoire de la Fondation Nicolas Hulot

La Présidence Française de l’Union Européenne

Que signifie la Présidence Française de l’Union Européenne (UE) ?

Téléchargez nos fiches de synthèses pour en savoir plus sur ces deux échéances primordiales et pour connaître les principales propositions de la Fondation Nicolas Hulot

Le Bilan de santé de la PAC

Les agrocarburants

Depuis le 1er juillet 2008 et jusqu’à la fin de l’année, la France assure la présidence de l’Union Européenne. Cela signifie que notre pays préside le Conseil européen ainsi que le Conseil de l’Union européenne. Chaque Etat membre est amené à jouer ce rôle pour une période de six mois, selon un ordre de rotation préétabli. Le pays qui assure cette fonction définit au début du semestre ses priorités et fixe le calendrier. Il joue, ensuite, un rôle très important en matière d’organisation des travaux : il est chargé d’organiser, d’animer et de présider l’ensemble des réunions des deux Conseils. Il doit, enfin, essayer de parvenir à des compromis entre les Etats sur les sujets qui posent problèmes.

Pour en savoir plus sur les principales institutions européennes et leur rôle reportez vous à la page suivante.

En quoi l’Europe joue-t-elle un rôle important en matière d’environnement pour les pays membres ?

La très grande majorité réglementations environnementales des pays membres de l’Union Européenne proviennent, en fait, du droit communautaire. Les actes juridiques contraignants du doit communautaire c’est-à-dire les actes qui s’imposent aux Etats membres peuvent prendre trois formes : le règlement est une règle directement applicable dans tous les Etats membres. Il fixe des objectifs et les moyens de l’atteindre.

La directive Lire la suite

Salon du bénévolat le 20 septembre à Bordeaux

La mairie de Bordeaux, direction de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative, organise le samedi 20 septembre un salon du bénévolat.

Vous pouvez vous inscrire aux tables rondes avant le 10 septembre 2008

14h30 : Accueil des participants par Madame Anne BREZILLON, Adjointe au Maire.

15h – 16h : « Le Développement Durable a besoin des Associations »

1/ Engagement de la Ville autour du Développement Durable

2/ Le Développement Durable au service des Associations

3/ Associations « acteurs » du Développement Durable

16h – 16h30 : Pause

16h30 – 17h30 : « Des Fondations partenaires des Associations »

1/ Présentation des Fondations et du mécénat de compétences

2/ Témoignages d’Associations

3/ Rencontre débat avec les Fondations

COUPON-RÉPONSE à renvoyer Lire la suite

Le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes

Le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes

Si TerreTv s’intéresse avant tout à l’environnement, la politique fait aussi partie de ses préoccupations. Car l’environnement est bien le dernier souci des dirigeants de pays en conflit. A l’inverse, la paix permet aux hommes de construire leur avenir et donc de se pencher sur les maux de leur planète.

En cette période de rentrée, les médias se font l’écho des conséquences des affrontements en Ossétie du Sud, de la présence française en Afghanistan… Autant de conflits armés qui soulèvent le débat sur le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. TerreTv a quant à elle souhaité mettre l’accent sur un conflit un peu oublié des médias : le Niger. La Fondation France Libertés y défend là-bas les droits des minorités Touaregs et Peuls. Petite piqûre de rappel.

Suivi de la migration postnuptiale des oiseaux migrateurs

Initié le 15 juillet 2008, sur le col d’Organbidexka, le suivi de la migration postnuptiale des oiseaux migrateurs, coorganisé par la Ligue pour la Protection des Oiseaux Aquitaine et Organbidexka Col Libre dans le cadre de l’Observatoire Régional de la Migration des Oiseaux, se poursuit, avec l’ouverture ce 1er septembre du camp d’étude la migration du Cap Ferret.

A Organbidexka, la moisson de données est déjà impressionnante avec déjà plus de 35.000 rapaces comptabilisés en migration. Vous pouvez suivre directement au jour le jour l’évolution du comptage sur le http://www.migraction.net grâce à l’installation sur le site même d’Organbidexka d’un système de transmission de données par satellite alimenté à l’énergie solaire. Le suivi se poursuivra jusqu’au 15 novembre.

Au Cap Ferret, le suivi débute ce matin et devrait rapidement fournir son lot d’information précieuse sur la migration d’automne des passereaux et autres espèces. Il se poursuivra jusqu’au 15 novembre

Tant au Cap Ferret que sur le Col d’Organbidexka, l’accueil du public est organisé durant les heures de suivi et nous vous invitons à vous y rendre nombreux.

Horaires

Cap Ferret : du lever du soleil à 16 heures tous les jours

Col d’Organbidexka : du lever au coucher du soleil, tous les jours

Attention, en cas de conditions météorologiques défavorables, l’accueil n’est pas assuré.

L’Observatoire Régional de la Migration des Oiseaux est organisé grâce au soutien de :

– L’Union européenne (programme FEDER)

– La DIREN Aquitaine

– Le Conseil Régional d’Aquitaine

– Le Conseil Général de la Gironde

– Le Conseil Général des Pyrénées-Atlantiques

– La Fondation Nature et découvertes.

Contact : Lire la suite

La sixième extinction des espèces peut encore être évitée

Article de Christiane Galus, Le Monde du 14 août 2008

Une étude américaine estime que l’avenir de la biodiversité se jouera au cours du siècle et présente les mesures que l’humanité doit prendre pour cesser de le menacer

L’espèce humaine, forte de 6,7 milliards d’individus, a tellement modifié son environnement qu’elle porte maintenant gravement atteinte à la biodiversité des espèces terrestres et marines, et à terme à sa propre survie. A tel point que des scientifiques, de plus en plus nombreux, n’hésitent pas à parler d’une sixième extinction, succédant aux cinq précédentes – dues à d’importantes modifications naturelles de l’environnement – qui ont scandé la vie sur Terre. L’Union mondiale pour la nature (UICN), qui travaille sur 41 415 espèces (sur environ 1,75 million connues) pour établir sa liste rouge annuelle, estime que 16 306 sont menacées. Un mammifère sur quatre, un oiseau sur huit, un tiers de tous les amphibiens et 70 % de toutes les plantes évaluées sont en péril, constate l’UICN.

Est-il encore possible de freiner ce déclin des espèces, qui risque de s’amplifier quand notre planète portera 9,3 milliards d’humains en 2050 ? Lire la suite