(D)ébats sur les plaisirs

Sud-Ouest, le 12 septembre 2008, AMR

VENDANGES DE MALAGAR. La dixième édition de ce rendez-vous culturel, philosophique et sociétal se tient demain et samedi sur le thème des Plaisirs

(D)ébats sur les plaisirs

Bien-être, délectation, satisfaction, désir, euphorie, délice, amusement, réjouissance, quand il n’est pas jouissance… À lui seul, le mot plaisir est une invitation aux sens. C’est dire s’il y a matière à disserter sur le sujet. Imaginez alors, proposé dans sa dimension plurielle, les perspectives qui s’offrent de le découvrir dans toute son intimité.

Après le Rire ou encore l’État spectacle, Les Plaisirs sont donc le thème choisi par le centre François Mauriac pour les Vendanges de Malagar. Cette dixième édition dont l’ouverture des débats est programmée demain à partir de 15 heures dans la demeure mauriacienne de Saint-Maixant pour s’achever en fin d’après-midi samedi.

Érotisme et hormones. Autour d’une dizaine d’universitaire, d’écrivains et de journalistes les plaisirs lèveront leurs voiles sur leurs dimensions culturelle, littéraire, philosophique ou historique quand ils ne se trouvent pas au cœur des questions de société.

Auteur depuis une trentaine d’années et cinéphile avisé, Olivier Barrot évoquera samedi en fin de matinée le simple plaisir de lire. Lire la suite

12 et 13 septembre « Vendanges des Plaisirs » à Malagar

Ici, on « vendange l’esprit ». Des historiens, des sociologues, des philosophes, des écrivains ou des professeurs d’universités se réunissent, confrontent leurs travaux et débattent en public, autour d’une question culturelle, philosophique, politique ou de société. Le rôle des Intellectuels en Occident ; morale et politique : un pari contre Machiavel ; Paris – Province ; de l’aube au crépuscule : les trois âges de la vie, autant de thèmes, abordés les précédentes années et qui trouvent une forte résonance dans l’œuvre de Mauriac.

Cette année, les « Plaisirs » occuperont les esprits d’un navigateur, Patrice Franceschi, d’un philosophe, Fabrice Hadjadj, d’un critique littéraire, Olivier Barrot, d’un directeur de journal, Laurent Joffrin, d’une écrivaine de roman érotique, Alina Reyes, Jean Lacouture nous fera découvrir un Mauriac mélomane, sans oublier Anne-Marie Cocula, Maurice Daumas, Jean-Claude Guillebaud, Jean-Claude Ragot, Jacques Rigaud, Jean Touzot, Patrick Venries et Jean-Didier Vincent. « Assister au colloque, c’est aussi découvrir ou retrouver ce lieu magnifique qui exprime tellement la culture de la région, reprend l’écrivain. Il y a la vigne, les pins, la Garonne, tout y est. Et tout y est beau ! ».

L’univers de Mauriac est immense. « Car Mauriac est un grand civilisé, explique Jean Lacouture. Et notre temps a besoin de civilisation. Il a besoin de la culture, de la sensibilité, Lire la suite