Comment financer les associations ?

Localtis.info publié le  26 août 2008

Dans les prochains mois, la question du financement des associations devrait connaître de nouveaux rebondissements. Deux rapports rendus cet été plantent le décor : le débat devrait être tendu.

Le président de la République l’affirmait, à l’occasion de la présentation du plan en faveur des banlieues : « Avec les associations, je veux également engager un nouveau partenariat pour les aider à se professionnaliser dans la durée plutôt que de vivre toujours dans la fragilité. » Nicolas Sarkozy a assuré qu’une conférence nationale de la vie associative aura lieu en novembre prochain. Déjà, la question essentielle du financement des associations refait surface à l’occasion d’un rapport remis au début de l’été à la ministre de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative. Rédigé par un inspecteur général de l’administration honoraire, Jean-Louis Langlais, et rendu public début août, ce document propose ni plus ni moins de « passer d’une culture de la subvention à celle de la commande publique« . 

Le « trou noir »

Les ressources des associations proviennent à 51% de financements publics, dont 14% en provenance des communes, 12% de l’Etat, 10% des départements, 4% des régions, 10% d’autres organismes publics, 1% de l’Europe. Les financements publics ont continué à augmenter à un rythme annuel moyen de 1,6%, soit proche de celui du PNB sur la période, mais la part de l’Etat a décru de 5% en volume cependant que s’accroît d’autant celle des collectivités locales.

Au-delà de ces données générales, le financement des associations, explique l’inspecteur général, représente un véritable « trou noir », une zone de non-connaissance Lire la suite

Communiqué Graine Aquitaine

Coordination environnement au sein de la CPCA

Le Conseil d’administration de Graine Aquitaine du 25 juin 2008, a évoqué le projet de mise en place d’une coordination environnement au sein de la Conférence Permanente des Coordinations Associatives, et s’est réjouit de cette perspective pour plus de représentativité des associations environnementales d’Aquitaine. Cette discussion a été l’occasion de réaffirmer la volonté de GRAINE Aquitaine :

  • de participer activement à sa mise en œuvre,
  • de contribuer à l’épanouissement des projets et au développement de la vie associative dans notre secteur.

Lire la suite