Aux Etats-Unis, les religieux se convertissent à l’écologie

eco.rue89.com, Hélène Crié-Wiesner, Ecrivain, spécialisée en environnement, le 8 mai 2009 

Aux Etats-Unis, les religieux se convertissent à l’écologie

Des associations chrétiennes mènent campagne pour que le Congrès protège les plus pauvres face au réchauffement climatique.

 (De Raleigh, Caroline du Nord) Religieux et militaires américains viennent de sceller une union sacrée pour lutter contre les changements climatiques. Leur campagne de pub à la radio implore le Congrès d’adopter très vite une loi efficace, qui devra particulièrement protéger les pauvres contre les dégâts écologiques.

Après les ouvriers de l’acier au chômage appelant fort laïquement les élus à voter une loi limitant les émissions de gaz à effet de serre, les chrétiens s’impliquent à leur tour dans cette bataille écolo-législative. Avec des arguments un poil différents :

« A mesure que monte le niveau des mers et que les rivières s’assèchent, les créatures divines appellent au secours. Refuser d’entendre cet appel aurait de graves conséquences.

« Le changement climatique aura un impact terrible sur les pauvres. Il affectera notre sécurité nationale, notre prospérité économique, et l’avenir de nos enfants. Cependant, même si la partie semble mal engagée, la rédemption est toujours possible. »

Un pasteur super-star

Depuis mercredi, la célèbre voix chaude du Révérend Joel Hunter martèle ce message de 60 secondes sur le vaste réseau des radios chrétiennes de huit Etats du Sud, où l’électorat religieux a toujours été très fort : en Géorgie, en Floride, en Caroline du Nord, au Mississipi, en Alabama, en Louisiane, en Virginie et dans l’Ohio.

Joel Hunter, qui officie dans une mega-church de Floride, a été désigné par Obama (lequel est plutôt calme côté religion) comme « l’un de ses cinq pasteurs préférés ».

Hunter a beau être républicain (donc de droite), il présente l’avantage, aux yeux des démocrates, d’être un leader évangélique new-look : quelqu’un qui s’intéresse plus aux enjeux écologiques qu’aux traditionnels chevaux de bataille des groupes religieux, tels que Lire la suite