34% des Français considèrent le changement climatique comme un problème grave

terra-economica.info, Julien Vinzent, le 5 novembre 2009

34% des Français considèrent le changement climatique comme un problème grave

A un mois de la conférence de Copenhague, rendez-vous crucial pour la lutte contre le changement climatique, certains chiffres ont de quoi surprendre. Ainsi, le phénomène et ses conséquences ne semble pas faire partie des problèmes prioritaires des Français, selon un sondage effectué dans 12 pays par l’Observatoire de la confiance climatique HSBC. Depuis 3 ans, le niveau de préoccupation a chuté de 8%. En France, seules 34% des personnes interrogées estiment que « le changement climatique et la manière d’y répondre fait partie des problématiques qui les inquiètent le plus », un niveau égal à la moyenne mondiale rapporte la banque.

Mais l’enseignement principal de cette étude est le gouffre entre les pays émergents, beaucoup plus inquiets et volontaristes, et les pays développés. Exemple avec « l’importance d’obtenir un accord à Copenhague » : au Brésil, l’idée obtient un score soviétique de 86%, quand elle ne rencontre même pas une majorité aux États-Unis. L’Europe ne fait pas forcément mieux, en particulier le Royaume-Uni : le niveau de préoccupation y est le plus bas avec 15%, et seuls 22% des sondés affirment faire des efforts au niveau individuel.

Pessimisme quand tu nous tiens… Dans ce domaine, l’Hexagone est champion avec un petit 6% de Français persuadés que le changement climatique peut-être arrêté et 7% qui pensent que « ceux qui devraient faire quelque chose font ce qui est nécessaire« . En revanche, 44% d’entre eux Lire la suite