Tchernoblaye fête ses dix ans au cinéma Utopia de Bordeaux le dimanche 22 novembre 2009

tchernoblaye.free.fr, communiqué de presse, le 10 novembre 2009

Tchernoblaye fête ses dix ans au cinéma Utopia de Bordeaux le dimanche 22 novembre 2009

5 place Camille Jullian 33000 Bordeaux

1) Salle de la Cheminée

17h30 : Point presse

18h : Apéro offert par Tchernoblaye

19h : Buffet amenez de quoi partager – tartes, cakes, etc –  Tchernoblaye offre les boissons

2) Cinéma

20h30 : film « INELUCTABLE »

http://www.cinemas-utopia.org/bordeaux/index.php?id=734&mode=film

Réservez vos places à Utopia à partir du 12 novembre

21h45 : Débat « Aurons-nous de l’électricité à Noël? »

Au pays du nucléaire, les vieux réacteurs sont malades, les nouveaux sont déjà périmés, les déchets s’accumulent et… il faut importer massivement de l’électricité de chez nos voisins, lesquels ne pourront pas nous sauver indéfiniment…

Tchernoblaye a dix ans !

Le 22 novembre 1999, cinéma Utopia de Bordeaux, fraîchement ouvert, accueillait sa toute première soirée « film-débat », consacrée au risque nucléaire, autour du film Raspad décrivant la catastrophe de Tchernobyl. Lors du débat, un appel était lancé pour la création d’un collectif antinucléaire en Gironde : Tchernoblaye était née !

Connu dans un premier temps sous le nom « Collectif girondin pour la sortie du nucléaire », ce regroupement citoyen se réunissait pour la première fois formellement le 15 décembre. Et, douze jours plus tard, au cours de la fameuse tempête des 27 et 28 décembre 1999, un million de litres d’eau de la Gironde pénétraient illégalement dans la centrale nucléaire du Blayais qui frôlait alors le désastre.

Tchernobyl à Blaye, cela donnait bien sûr Tchernoblaye, un nouveau nom tout naturel pour le collectif antinucléaire. Mais le maire de Blaye ne l’entendit pas de la même oreille et, début 2000, traîna l’association en justice pour lui interdire de s’appeler ainsi. Grâce au regretté Maître Touzet, avocat aussi courageux que compétent, bien connu des associations et militants de Gironde, Tchernoblaye gagnait ce procès et le droit de garder son appellation… bientôt connue de la plupart des citoyens du fait d’incessantes actions.

Manifestations devant la centrale nucléaire du Blayais, actions contre les trains de déchets nucléaires passant au cœur de Bordeaux ou contre le passage d’une incroyable cargaison de plutonium américain sur la rocade, distribution de tracts, débats à Utopia ou ailleurs, depuis 10 ans l’association Tchernoblaye mène le combat… et espère avoir bientôt à se dissoudre, lorsque l’industrie nucléaire aura été stoppée !

http://tchernoblaye.free.fr

A noter aussi – Action le 12 décembre 2009

Dans le cadre de la campagne internationale http://www.dont-nuke-the-climate.org animée par le Réseau « Sortir du nucléaire »

Samedi 12 décembre 2009 4ème rassemblement annuel à Bordeaux « Ni nucléaire, ni effet de serre » à 11h au « Miroir des quais » qui symbolise la montée des eaux due au réchauffement du climat

Rappel action de 2008 : http://ninucleaire-nieffetdeserre.org/spip.php?rubrique31 

Jocelyn Peyret

Coordination nationale actions & groupes

Réseau Sortir du nucléaire

9 rue de la Birg

68000 Colmar

Tel fixe : 03 89 41 80 95

Portable : 06 20 36 57 17

Mail : jocelyn.peyret@sortirdunucleaire.fr

Web : http://www.sortirdunucleaire.org

Samedi 12 décembre – Journée internationale d’actions « Ni nucléaire, ni effet de serre » – http://www.dont-nuke-the-climate.org

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :