Le treut : Changement climatique « Le nœud coulant se resserre chaque année »

sudouest.com, Jean-Denis Renard, le 16 Septembre 2009

ENTRETIEN, RÉCHAUFFEMENT. Climatologue de renommée mondiale, Hervé Le Treut éclaire les enjeux lors d’une conférence, ce soir, à Bordeaux

« Le noeud coulant »

Année après année, amasse-t-on de nouvelles données sur l’évolution du climat ?

Hervé Le Treut. Le diagnostic scientifique est très stable depuis vingt ans. Un travail soigneux de recueil des données a d’ores et déjà été effectué. On ne change donc pas de diagnostic. Ce que l’on voit, c’est le système réel évoluer. Le nœud coulant se resserre chaque année, et les changements opérés sont en partie irrémédiables.

Lesquels ?

On sait que des pays de la bande tropicale se retrouvent très exposés aux effets du réchauffement climatique. Certains d’entre eux sont d’ailleurs très faiblement émetteurs de gaz à effet de serre. Lors de la prochaine conférence de Copenhague (NDLR : la conférence des Nations unies sur le changement climatique, du 7 au 18 décembre), la négociation tournera beaucoup autour de l’interaction nord-sud, avec des pays qui réclament la mise en place d’un fonds d’aide pour faire face aux effets du réchauffement. Ce sera l’essence même de la conférence.

Si le diagnostic reste le même, n’assiste-t-on pas à un emballement du réchauffement climatique ?

Une accélération plutôt qu’un emballement. On reste dans la marge qui avait été pensée comme possible. Simplement, les émissions sont plus importantes que ce qui avait été anticipé lors de la mise au point des modèles. Les pays émergents comme la Chine et le Brésil sont maintenant au-devant de la scène, ce qui pose des problèmes écologiques certains.

Reste-t-on dans cette marge sur l’élévation du niveau des océans, entre 18 et 59 cm d’ici à 2100 si l’on en croit le rapport du Giec (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) de 2007 ?

La fourchette n’est pas aussi stricte. ça, c’est sa partie « gris foncé ». Le « gris clair » va très au-delà. Mais on ne s’écarte pas des valeurs modélisées. On se situe actuellement sur une hausse d’une trentaine de centimètres par siècle qui va s’accélérant. S’il y avait de l’argent à gagner dans cette affaire, beaucoup parieraient sur une hausse supérieure à 50 centimètres d’ici à 2100…

L’ensemble de la communauté scientifique alerte sur l’urgence de la situation.

Où s’arrête votre rôle de scientifique, où commence celui de citoyen ?

Il n’y a pas de réponse à 100 % satisfaisante sur cette question. La science a impérativement besoin de neutralité et de respectabilité. Sinon, le débat va devenir encore plus chaotique qu’il ne l’est. Mais il est vrai que notre devoir d’expertise dépasse le strict domaine scientifique.

Quel est votre état d’esprit avant Copenhague ?

Tout dépendra de la façon dont la Chine et les États-Unis entreront dans la négociation… Mais on ne va pas se presser d’être pessimiste. On va discuter dans les bons ordres de grandeur de la suite à donner au protocole de Kyoto à partir de 2013. Il ne faudrait pas aborder Copenhague avec l’idée que tout serait fichu en cas d’échec. Sinon, que ferait-on au lendemain de Copenhague ?

Conférence de Hervé Le Treut ce soir, à 19 h 30, à l’Athénée municipal de Bordeaux, à l’invitation de la Sepanso.

Publicités

2 Réponses

  1. « Le diagnostic scientifique est très stable depuis vingt ans. »

    Commnt peut-on dire d’aussi grosses contre vérités ? les avancées depuis 20 sont profondes sur notre compréhension du climat et en particulier sur le rôle du soleil par exemple.

    « On ne change pas le diagnostique »
    « Une accélération plutôt qu’un emballement. »

    Mojib Latif, un des modélisateurs principaux du GIEC vient d’annoncer il y a quelques jours qu’il fallait s’attendre à au moins une ou deux décénie de baisse des températures. Si ce n’est pas un changement de diagnostique il faudra m’expliquer alors ce que c’est. Quant à l’accélérationc’est simplement un mensonge.

    « On reste dans la marge qui avait été pensée comme possible. »

    Faux, les températures actuelles, qui stagnent depuis une dizaine d’année sont en dehors de TOUTES les prévisions retenues dans les rapport du GIEC.

    Ce monsieur Le Treut est soit très mal informé, soit un manipulateur.

    Jean

  2. Les données HADCRU et satellitaires montrent que les températures sont gloablement stables depuis une dizaines d’années et même en légère baisse depuis quelques trimestres.

    Les modèles prévisionnels réchauffistes présentés par le GIEC ont tous échoué à prévoir et même à modéliser cette abscence de réchauffement.

    La production industrielle de CO2 s’accélère … mais pas la hausse du CO2 atmosphérique !

    Les grandes bases de données themométriques ont montré des lacunes effarantes dans leur processus qualité et sont soupçonnées d’héberger des biais délibérés. Or la hausse des températures qu’elles affiche est pour plus de la moitié issue du solde de « correctifs » statistiques à la complétude douteuse dont le cumul en valeur porte sur plusieurs degrés : autant dire un signal climatique faible dans un bruit météorologique et technique fort.

    Le « hockey stick » Michael MANN qui affichant des températures du millénaire enhausse soudaine au 20ème siècle, avait été brandi en preuve par le GEIC et les réchauffistes, s’est avéré être irrémédiablement faux, conséquence d’un BUG de débutant dans la procédure statistiques, de données partiellement POLLUEES et de la dissimulation de la divergence entre leur déclin dans la 2de moitié du 20ème siècle et la hausse affichée par les bases de données thermométriques sélectionnées par le GIEC.

    Le Climategate de novembre 2009 a montré des collusions, des dissimulations, des gouffres d’incertitude, des exagérations dans le communauté au pouvoir dans le monde de la climatologie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :