La Confédération Paysanne Aquitaine appelle à une manifestation à Bordeaux le lundi 31 août

Confédération paysanne Aquitaine, communiqué, le 27 août 2009

La Confédération Paysanne Aquitaine appelle à une manifestation à Bordeaux le lundi 31 août
La crise laitière qui sévit actuellement consécutive à la dérégulation que nous imposent les pouvoirs publics, touche aussi toutes les productions: le vin, le porc, le mouton, les fruits et légumes….
Nous demandons aux pouvoirs publics une politique de régulation, c’est à dire l’adaptation de l’offre à la demande européenne, afin de retrouver des prix rémunérateurs et une dignité dans notre travail.

Nous exigeons d’une part le maintien du système des quotas laitiers en Europe et d’autre part la réduction des volumes de 5% dans toute l’Europe, afin de mettre en cohérence la production et la consommation sur nos marchés. Une répartition des productions en faveur du maximum de producteurs et une maîtrise des volumes dans toutes les filières pour garantir les prix pour le paysan et la qualité des produits pour le consommateur.
Rassemblons-nous, de toute l’Aquitaine le lundi 31 août à 11h30, place Gambetta pour effectuer une distribution de lait, de verres de vin et de légumes afin de rencontrer et d’alerter les citoyens-consommateurs.

Nous irons ensuite devant la préfecture de région et nous ferons le bilan de la politique de la commission européenne et de Mme Fischer Boel qui sera entendue le lendemain, 1er septembre, par la commission agricole du parlement européen à Bruxelles. Nous donnerons à cette dernière des arguments pour son oral du lendemain !

Il faut que la commission agricole du parlement soit en mesure de convaincre la Commissaire à l’agriculture de revenir sur ses orientations libérales.

Tous les paysans sont concernés et tous ceux qui veulent que le monde rural continue à vivre. Nous en avons assez de nos ministres et commissaires européens dont la politique ne vise qu’à détruire de plus en plus de paysans.

Leur leitmotiv actuel : la contractualisation, en accord avec la FNPL et autres co-gestionnaires de la politique agricole. Contractualisation qui est de fait une intégration des paysans à aux grandes sociétés industrielles et donc éliminatoire de nombreux paysans.

Faire baisser encore plus le prix du lait c’est les ligoter à l’entreprise qui les collecte ; il s’agit d’une intégration identique à celle pratiquée en production porcine dont on voit chaque jour les résultats catastrophiques.

Alors ça suffit ! Nous voulons être nombreux et continuer à vivre dignement de notre travail de paysan !

Contacts :

24 : Michèle ROUX 06 12 66 80 68 et Yves JEZEQUEL 06 14 48 29 02

47 : Christian CROUZET 06 20 09 96 86

33 : Jean-Pierre LEROY 06 82 44 49 10

Béarn : Michèle DANTIN 06 09 55 75 80

Pays Basque : Christian HARLOUCHET 05 59 37 17 89

40 : Dominique PERRON 05 58 41 12 03

Confédération Paysanne de Gironde

8, rue de la Course – 33 000 BORDEAUX

05 56 52 26 79

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :