Le frère aîné breton du futur Vélo libre-service de la CUB

sudouest .com, HM, le 4 Aout 2009

TRANSPORT. Une délégation de la CUB s’est rendue à Rennes pour voir le futur VLS

Le frère aîné breton du futur Vélo libre-service

On en sait déjà un peu plus sur les futurs Vélos libre-service de la Communauté urbaine de Bordeaux, qui feront leur apparition en février prochain. L’élu communautaire béglais Clément Rossignol (Verts) s’est en effet rendu à Rennes (en minibus, aller-retour dans la journée) en compagnie de son collègue bordelais Jean-Marc Gaüzère (UMP), du directeur des déplacements urbains à la CUB, Philippe Muller, et du directeur régional de Keolis à Bordeaux, Bruno Danet.

Objectif : découvrir des vélos de ville conformes dans la capitale bretonne (où Keolis officie également) à ceux qui seront disponibles à Bordeaux. Précisons d’abord une différence majeure : Rennes ne comporte pas de tramway mais un métro. Cependant, la complémentarité avec le vélo existe bien. Par ailleurs, le nom de la bicyclette bretonne est Vélo star alors qu’il s’appellera VLS (pour Vélo libre-service) sur la CUB.

Sans chaîne

En revanche, Bordelais et Rennais pédaleront sur la même solide bécane dont l’originalité est qu’elle ne comporte pas de chaîne mais un cardan, ce qui exclut tout risque de manipulation aussi hasardeuse que salissante. Elle disposera également d’un panier à l’avant et de freins à moyeux, comme les bicyclettes hollandaises. « On pourra aussi changer de vitesse à l’arrêt », précise Clément Rossignol, qui a expérimenté lui-même l’engin.

Enfin, chaque bicyclette urbaine est dotée d’un antivol à numéro. Il reste maintenant à déterminer la couleur, qui sera assortie à celle du tram : « Ce sera décidé au prochain comité de pilotage fin août », précise Clément Rossignol.

Montés en Loire-Atlantique

À Rennes, le vélo star est disponible dans 40 stations et 40 autres vont être mises en service. Rappelons qu’il y en aura plus de 100 dans l’agglomération bordelaise, beaucoup plus urbaine que la Bretonne.

Quant aux vélos, on ne sera pas surpris d’apprendre que les pièces sont fabriquées en Chine. Elles sont toutefois montées dans l’ancienne usine Gitane de Machecoul, en Loire-Atlantique, par l’entreprise suédoise Cycleurope. Précisons que cette usine fabriquait autrefois les vélos de course de Bernard Hinault et Laurent Fignon…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :