Etude du CNAR environnement sur l’emploi dans les associations environnementales

CNAR environnement, Etude, décembre 2008

Le CNAR-Environnement s’est penché sur la situation de l’emploi dans les associations de l’environnement à partir de données qu’il a pu récolter auprès des acteurs de l’environnement, et notamment au sein de ses propres réseaux, et à partir des recherches du CNRS dans ce secteur.

L’emploi dans les associations de l’environnement

Il n’existe pas en France de nomenclature officielle à laquelle se référer pour définir les secteurs d’activité des associations. Chacun définit le champ et le périmètre de ses actions, et le secteur de l’environnement, très récent, n’échappe pas à cette difficulté. Les données sur la professionnalisation des structures associatives de l’environnement et l’emploi dans ce secteur sont donc partielles, éparses, et difficiles à produire. Ainsi, face aux enjeux environnementaux actuels et l’augmentation de la préoccupation des décideurs quant à la question de l’environnement, le CNAR-Environnement a pris l’initiative d’apporter – à son échelle – une contribution à la connaissance des réseaux associatifs de l’environnement qu’il représente.

Il ressort de cette étude que du point de vue des compétences, des savoirs-faire, les acquis sont très significatifs. Les associations de l’environnement ont réussi à définir, à consolider et à faire reconnaître les métiers de l’éducation à l’environnement qui sont leur savoir-faire original et originel. Ainsi, face aux nouveaux enjeux liés à la protection de l’environnement, à la sensibilisation du public, et aux politiques qui se mettent en place – amplifiés depuis le Grenelle de l’environnement en 2007 – leur expérience et leur rôle de médiation et d’expertise sont reconnus. La professionnalisation des structures pose néanmoins très clairement la question de la place dévolue au bénévolat. On sent une montée de revendications des salariés au sein d’un modèle économique qui est mal armé sur les questions de management des ressources humaines.

Les associations sont ainsi maintenant confrontées aux question suivantes : comment capitaliser la richesse que représentent les compétences et la motivation des salariés au sein de l’économie sociale ? Quelles solutions pour passer de l’étape de l’embauche et de la formation du personnel à un projet plus global de gestion des carrières, de la mobilité ?

Télécharger L’emploi dans les associations de l’environnement : ttp://www.cnarenvironnement.org/IMG/pdf_CNAR-Environnement_etude-Emploi-associaitons-d_environnement-2008.pdf

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :