Yann Artus-Bertrand : « Je me bats pour que l’écologie soit au coeur des consciences »

larep.com, Olivier Rezel, le 26 juin 2009

Yann Artus-Bertrand : « Je me bats pour que l’écologie soit au coeur des consciences »

MARDI, À BARJOUVILLE (28). Jovial et détendu, Yann Arthus-Bertrand n’a pas boudé son plaisir d’être au milieu des écoliers barjouvillois, lesquels ont donné son nom à leur école élémentaire.

Le réalisateur du film « Home » était à Barjouville, près de Chartres, (Eure-et-Loir), mardi, pour découvrir l’école élémentaire qui porte son nom. Il a répondu à nos questions.

Quel effet cela fait-il d’avoir une école qui porte son nom ?

C’est toujours très émouvant. À chaque fois, je verse une petite larme. En même temps, cela donne des responsabilités. Il faut s’investir lorsque l’on donne son nom à une école. Je me suis engagé à aller voir ces établissements – il y en a huit en France – au moins une journée ou une après-midi par an.

Pensez-vous que votre film, « Home », diffusé deux jours avant les élections européennes, a réellement boosté le score de la liste Europe écologie ?

Si près de 9 millions de personnes ont regardé le film, cela montre bien qu’elles avaient déjà un intérêt pour la question de l’écologie. Les gens ont voté peut-être un peu plus pour Europe écologie après le film. Moi, de toute façon, ça ne me gêne pas, bien au contraire. Je vote vert depuis toujours. Mais je pense que l’écologie n’est pas une question de politique, c’est un lobby. Il n’y a pas assez d’écologie dans tous les partis, d’extrême gauche à l’extrême droite.

Vous attendiez-vous à un tel succès de votre film ?

Non, je ne m’attendais pas à faire un tel score. Ce n’est pas un film marrant, c’est un film angoissant qui montre combien nos gestes du quotidien ont un impact sur notre environnement. On vit dans un monde de gâchis. Je n’avais pas pris conscience de cela et je l’ai réalisé dans le film. On estime que, dans les pays riches, 40 à 50 % de la nourriture produite est jetée. C’est une folie. On consomme trop. Il faut que l’on apprenne à vivre mieux avec moins. Prenez l’exemple du pétrole. On sait que le pétrole bon marché et abondant, ça va être fini dans 10 ans, dans 15 ans. Un baril à 500 dollars va avoir des incidences sur le coût du transport, de la nourriture. On ne s’y prépare pas. Il y a une espèce de déni collectif. On ne veut pas croire à ce que l’on sait. La crise écologique, le changement de climatique annoncé : on ne veut pas le croire. Il y a toujours autant de voitures sur le périphérique. L’homme balance entre une intelligence incroyable et un égoïsme incroyable.

Pour certains, « Home » est de l’écologie à grand spectacle mais qui ne propose aucune solution. Que leur répondez-vous ?

Moi, je ne suis pas là pour amener la solution. Sincèrement, si j’avais la solution, je serais ministre. Moi, je suis libre. C’est facile pour moi de demander à ce que les cantines soient bio. C’est pour ça que je refuse tout poste au sein du gouvernement. Mon boulot de journaliste est de montrer simplement ce qui est en train de se passer. Je me bats pour que l’écologie soit au coeur des consciences et que l’on réfléchisse.

C’est ensemble que l’on va trouver la solution.

Pour en revenir à votre présence à Barjouville. N’êtes-vous pas davantage sensible au fait qu’une école, plus que tout autre bâtiment, porte votre nom ?

Le problème est qu’il ne faut pas croire que ce sont les enfants qui vont changer le monde. C’est à nous de modifier nos habitudes dès maintenant. Car sinon, nos enfants n’auront pas d’avenir.

Publicités

3 Réponses

  1. La pollution et le nucléaire…

     » Une seule question et qui y répondra… si elle n’est pas effacée…

    … Le pechblende est un minerai d’uranium et, dans d’infimes proportions, du radium et des acténides, – actinium, thorium… – La présence de granite, près d’une souche ou d’un filon de pechblende, provoque la scission des atomes, – réaction nucléaire -, et, à partir de la 6° scission, il se produit l’émission d’un gaz, le radon, qui s’accumule dans les failles souterraines et, par diverses mutations naturelles, pouvant produire des gaz radioactifs, le radon 222, le radon 220 ou thoron, le radon 219 ou actinon., etc… De même, par les effets  » naturels  » du granite au contact du pechblende, l’uranium y contenu peut se transformer en fluor U.F., produit de base pour obtenir de l’uranium 235 et de l’uranium 238, et, par une série de transmutations minérales, du plomb 206, tous produits radioactifs à haute nocivité.
    …Suite à de nombreuses prises de mesures, en zones granitiques, sur le pourcentage de radioactivité naturelle,  » l’on  » constate que ce taux est en constante évolution, certains terrains contenant des doses excessives, proches, égales ou supérieurs à 2.000 becquerels faisant que certaines terres habitables ou habitées sont pratiquement assises sur de véritables  » piles nucléaires « , l’irradiation y étant forte et démesurée en regard des normes requises.

    Comment devons-nous réagir face à cette évidence naturelle ? « 

  2. Petite information complémentaire….

    Au titre « La pollution et le nucléaire… », sujet de la question, ci-dessus posée, il est à préciser, que tout aussi pointues et sur bien d’autres sujets touchant à l’écologie, – Eoliennes, Panneaux photovoltaïques, Energies renouvelables, Réchauffement de la planète…. etc… etc… -, il est réellement à sa poser des questions quant aux finalités que l’on veut donner et apporter à ces sujets brûlants…. et surtout sur la manière dont ils sont présentés au grand public…

  3. Heureusement que Yann Artus-Bertrand déclare “Je me bats pour que l’écologie soit au coeur des consciences”…

    Une question pertinente posée est une question restant sans réponse….*

    Que penser donc…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :