Dimanche 28 juin à Nérigean – Libournais 2020 : quelle agriculture et quelle alimentation voulons-nous ?

MNE Bordeaux-Aquitaine, Communiqué, le 24 juin 2009

UNIVERSITE POPULAIRE DE L’ENVIRONNEMENT – L’Université nomade d’Aquitaine

« Conférence-débat » – Libournais 2020 : quelle agriculture et quelle alimentation voulons-nous ?

Le dimanche 28 juin à 10h30

Philippe Roudié – Professeur émérite de géographie

Josy Riffaud – Syndicaliste – Confédération paysanne et Via Campésina

Jean-Pierre Leroy – Syndicaliste – Confédération paysanne

Château Fourton La Garenne à Nérigean (direction Bergerac à 20 mn de la rocade)

Ouvert à tous – Entrée libre et gratuite

Si vous souhaitez proposer un co-voiturage ou êtes demandeur d’un co-voiturage, merci de le signaler par mail

Organisation : Maison de la nature et de l’environnement (MNE) Bordeaux-Aquitaine https://mneaquitaine.wordpress.com/, en partenariat avec la famille Richard – Château Fourton le Garenne et la Confédération paysanne de la Gironde – Renseignements mnebxaquitaine@aol.com

La question écologique se pose dans tous les domaines de la société, car aucun n’est épargné par la crise à laquelle nous faisons face. Mais cette question ne peut être réglée au détriment des exigences sociales.

A cet égard, l’agriculture occupe une place essentielle : l’évolution actuelle des systèmes de productions génère des dégâts à la fois sur un plan environnemental (participation au changement climatique, à la perte de la biodiversité, à la pollution des ressources naturelles) et social (notamment, diminution de l’emploi agricole dans un contexte de chômage de masse, avec répercussions particulièrement graves dans les zones isolées et les pays pauvres).

A l’inverse, l’agriculture est susceptible d’apporter des réponses à la fois face à la crise écologique (pratiques agricoles contribuant positivement à la biodiversité, aux paysages, à l’aménagement du territoire et la maîtrise de l’urbanisation,…) et aux problèmes sociaux (alimentation suffisante et saine pour tous, développement des pays pauvres, animation des zones rurales défavorisées, emploi,…).

Dans ce cadre, les politiques agricoles et alimentaires ne peuvent être réfléchies qu’en prenant en compte à la fois la durabilité environnementale et sociale.

Le Grenelle de l’environnement préconise d’ici 2012, de faire progresser de 2 à 6 % la surface agricole utile (SAU) en bio, d’amener à 20 % la part des produits bio dans la restauration collective et de diviser par deux dans les 10 ans l’utilisation des produits phytosanitaires dans l’agriculture conventionnelle. Aujourd’hui 50 % du bio consommé en France est importé.

Dans le Libournais débute une réflexion sur le Schéma de cohérence territoriale (SCOT) qui vise à faire produire une vision de l’avenir du territoire à 15 ou 20 ans. Il y est fait le constat que les 2/3 des viticulteurs ont plus de 50 ans et vont cesser leur activité dans les 10 à 15 prochaines années. La crise viticole fait que 25 % de ces viticulteurs ne peuvent dégager de salaire de leurs activités.

La quasi mono activité viticole sur le territoire Libournais interroge de plus en plus :

Si la crise économique s’installe pour plusieurs années, quel avenir pour les viticulteurs ? Qui va reprendre les exploitations, avec quel capital, pour quelles productions ?

Le vin bio se vend-il mieux que le conventionnel ? De plus en plus de viticulteurs quittent l’appellation « Bordeaux » pour se contenter d’être « vin de table », qu’en conclure ?

Ne pourrait-t-on pas revenir à une pratique de polyculture et d’élevage ? Quelles sont les activités qui pourraient être écologiquement, socialement et économiquement « rentables » : isolants naturels type chanvre, production d’huile végétal pure, développement du maraîchage bio type AMAP, élevage, production de fruits… ? Comment réacquérir les savoir-faire et les matériels nécessaires ? Comment améliorer l’efficacité énergétique des exploitations ? Les formations agricoles sont-elles adaptées ?

N’y a-t-il pas une incohérence à ce que les agriculteurs du Libournais ne nourrissent plus les habitants du Libournais ? Peut-on développer des circuits courts de distribution sans intermédiaires ? Quelles sont les attentes des consommateurs ? Que sont-ils prêts à payer ? Au delà de la relation producteur/consommateur, comment recréer du lien entre paysans et citoyens ? La présence du marché bordelais pourrait-elle être une chance ?

Quelles seraient les conséquences de ces évolutions en matière d’emploi pour le Libournais ? Quels rôles doivent jouer les collectivités territoriales (région, département, communes…) ? Peuvent-elles mettre en place des pépinières d’installation d’agriculteur en acquérant du foncier ? Peuvent-elles renforcer la présence du bio dans les cantines scolaires ?

Philippe Roudié ouvrira la Conférence avec une intervention sur le thème « Viticulture et environnement en Bordelais : une vision rétrospective »

Conférence-débat dans le cadre du Marché paysan de Fourton La Garenne, vignoble en agriculture biologique, à Nérigean (20 mn à de la rocade, direction Bergerac) dans le Libournais.

Donc du travail mais aussi du plaisir et de la convivialité avec les animations diverses et variées proposées dans le cadre du Marché paysan le samedi 27 et le dimanche 28 juin :

– le samedi 27 à 16h00 visite vignoble et jardin, 17h00 forum annuel des AMAP sur le thème « Problématique du foncier agricole en Gironde », 17h30 jonglage, 19h00 La tête dans le vocal : Trio Acapella, 20h30 repas sous chapiteau sur réservation, 22h00 Ballade nocturne, 22h00 projection « L’appel des résistants » avec ATTAC

– le dimanche 28 à 10h30 débat Agriculture et consommation en Libournais, 13h00 possibilité de repas sur place, 15h00 jonglage, 15h00 Débat sur Crises et associations environnementales, 15h30 Ballade, 16h00 Contes de jardin, 17h30 La tête dans le vocal : Trio Acapella

Pendant les deux jours de nombreux stands avec des produits bio (crêpes, fromages, miel, farines, pain, légumes, confits, foie gras…), des associations (ATTAC 33, Vini-Vitis-Bio, Confédération paysanne, UNICEF, CATA, NEF…), de l’artisanat, des informations sur l’habitat écologique…

Renseignements : 05 57 24 55 24 – fourtonlagarenne@wanadoo.frhttp://fourtonlagarenne.overblog.com

Publicités

Une Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :