Home : l’argent tombé du ciel ?

environnement.blogs.liberation.fr, Laure Noualhat, le 4 juin 2009

Home : l’argent tombé du ciel ?

Home est un film qui ne coûtera pas un Kopeck à ses téléspectateurs. Home présente au plus grand nombre les grands défis écologiques actuels. Home a le mérite d’exister. Home promet d’être un blockbuster mondial en moins de temps qu’il n’en faut pour pinailler. Home doit éveiller les consciences, nous dit-on, mais seul le temps nous dira ce que Home peut et ne peut pas.

En attendant, soulevons le voile de son montage financier. Dix des douze millions d’euros qu’a coûté le film provient du groupe PPR (Pinault-Printemps-Redoute). Ce groupe de distribution présentait un chiffre d’affaires de plus de 20 milliards d’euros en 2008, dont près de 1 milliard de bénéfices. PPR abrite des marques aussi diverses que La Redoute, la Fnac, Puma, … et toute une farandole de marques de luxe (Gucci, Balenciaga, YSL, Alexander McQueen, …).

Le luxe, son univers, est une invitation perpétuelle à la (sur)consommation, souvent inutile et superficielle, une assertion très bien démontrée dans le livre d’Hervé Kempf, Comment les riches détruisent la planète. On objectera que, de la même façon qu’ils pilotent les désirs des moins riches, les riches peuvent devenir les prescripteurs d’une consommation responsable, durable et équitable. Alors Gucci et YSL proposent des t-shirts en coton bio à 140 euros, Alexander McQueen sort 200 foulards en coton bio également pour 185 euros pièce, le chausseur Sergio Rossi propose des escarpins de 370 euros en bois liquide (?), … Si au moins le film avait été l’occasion de réviser les circuits d’approvisionnement et les méthodes de travail de ces maisons, on applaudirait. Mais ces t-shirts, sacs et autres foulards ne sont que des produits « merchandisés » pour le 5 juin. Au-delà, business as usual.

Les bénéfices de ces ventes seront presque intégralement versés à l’association d’Arthus-Bertrand, Good Planet, qui finance des projets de compensation dans le monde entier et qui soutient les autres projets du photographe, comme l’expo Six milliards d’autres, … Saluons au passage le talent de YAB à aller chercher l’argent là où il est, au risque d’absoudre certains des contributeurs au cauchemar actuel (1), pour financer des opérations artistico-écolos destinées au plus grand nombre. Après tout, il fait mieux que nous tous réunis.

Dans ses argumentaires, PPR se garde bien de se positionner comme un groupe irréprochable, mais il insiste sur ses récentes actions en faveur d’un amoindrissement de son empreinte écologique: bilan carbone et autres gâteries. « En effet, l’enjeu n’est pas de consommer moins mais de consommer différemment », m’a-t-on répondu lors d’une interview. Consommer autrement ne suffira pas, loin s’en faut, il faudra consommer moins. Comment demander alors à PPR et consorts de se tirer une balle dans le pied?

Pour finir, je vous livre de quoi méditer. En 1980, le philosophe Bernard Charbonneau dénonçait dans une autocritique prémonitoire, le mouvement écologique… « Ce seront les divers responsables de la ruine de la terre qui organiseront le sauvetage du peu qui restera, et qui après l’abondance géreront la pénurie et la survie. Car ceux-là n’ont aucun préjugé, ils ne croient pas plus au développement qu’à l’écologie : ils ne croient qu’au pouvoir, qui est celui de faire ce qui ne peut être fait autrement. »

Concernant le film, il ne vous reste plus qu’à le voir. Et à vous faire votre propre idée.

 (1) BNP-Paribas finance Six milliards d’autres, mais la BNP n’est pas toujours une banque très regardante sur les projets qu’elle contribue à financer. Voir ici. Air France -dont le métier est de faire voler des gens- finance l’un des plus gros programmes de compensation à Madagascar mis en oeuvre par Good Planet.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :