Un couple d’agriculteurs bio renoue avec le cheval de trait pour cultiver ses terres

sudouest.com, Agnès Lanoëlle, le 1er Juin 2009

SAINT-GEORGES-D’OLÉRON. Un couple d’agriculteurs bio renoue avec le cheval de trait pour cultiver ses terres

Eloge de la traction

C’est un peu comme si le temps s’était arrêté. Depuis deux ans, le cheval de trait a refait son apparition à Saint-Georges-d’Oléron. Dans le champ de tomates, Roxane, la jument de 4 ans, reçoit les instructions de Patrick pour tracer le sillon. « Elle sait parfaitement ce qu’il faut faire. Elle est très bien réglée », assure Sonia Coutant sa compagne, originaire de Marans. À la recherche d’une petite exploitation après avoir bourlingué au service de plusieurs fermes, le couple a fini par trouver son bonheur sur l’île d’Oléron. Quatre hectares de friches agricoles aujourd’hui labellisées bio (il n’existe que trois agriculteurs bio sur l’île). Avec cette particularité de faire travailler trois juments de race comtoise. Depuis dix ans, l’ancien cavalier professionnel et la fille de la campagne concilient leurs deux passions communes : le cheval et la terre.

Seconde nature

Le couple a choisi une vie au plus près de la nature. Ils n’ont pas quitté de boulot stressant, ne sont pas des bobos reconvertis et ne font pas de révolution. L’agriculture est chez eux une seconde nature.

Ce sont des paysans, à l’ancienne. Ils travaillent avec leurs mains, cultivent des légumes de saison et, évidemment, n’utilisent pas de pesticides.

« Ce n’est pas dans ma culture. Pourquoi utiliser des produits phytosanitaires ? Ils ne servent à rien. Ils ont été inventés pour les gens de la ville qui ne savent pas qu’à la campagne, on a tout pour s’en passer » explique Sonia. La jeune femme se souvient qu’enfant, elle allait chercher le lait à la ferme et les oeufs chez la voisine.

« Notre but, c’est d’être le plus autonome possible » dit-elle. Le fumier sert d’engrais, les cochons se chargent des déchets de cultures. Pas de tracteur, donc pas de pétrole. Peu de besoins.

Patrick et Sonia sont des décroissants qui s’ignorent. Le cheval fait aussi partie de cette démarche.

« Il n’y a pas de tassement au sol, la vie microbienne et animale au sol est préservée. »

« Et puis il y a tout le plaisir de travailler avec le cheval » poursuit-elle. Le travail est lent mais ce n’est pas un problème. »

S’ils revendiquent l’autonomie, Sonia et Patrick ne se coupent pas pour autant du monde.

Le couple va devenir l’un des fournisseurs de l’Amap de l’île de Ré (Association pour le maintien d’une agriculture paysanne) et vient de passer un partenariat pour fournir tous les légumes nécessaires à la préparation des repas de trois maisons de retraite, assurée par les Ateliers protégés d’Oléron (APO).

Publicités

3 Réponses

  1. bonjour ,
    et bravo pour votre culture bio et surtout pour le fait d utiliser des chevaux en guise de saloperie tracteur .

    je me presente ,je m appelle Larry j ai 30 ans et j aimerai me lancer dans la culture bio mais surtout avec un ou plusieurs chevaux ;
    je n ai pas eu la chance d avoir des parents agriculteurs ,mais je voudrais bien acquerir quelques hectars et me servir de chevaux pour cultiver la terre.
    pourriez vous me donner plus d explication afin de realiser mon reve

    merci d avance

  2. Très belle initiative de votre part. Je pense que l’avenir ce trouve là. Cependant pour des contraintes de production massive, je crains que cela mette du temps pour rentrer dans toutes les têtes…

  3. Bonjour,

    Tout d’abord, bravo pour cette initiative. Je me présente, je m’apelle Elora, j’entre en classe de terminale S en lycée agricole, et je prépare un dossier d’A.T.C (Agronomie, Territoire et Citoyenneté) sur l’utilisation du cheval de trait dans l’agriculture. Si vous passez par ce site, je voudrais savoir s’il est possible de vous rencontrer, car ce dossier doit se baser sur un cas concret. je serai présente sur l’ïle d’Oléron du 21 Août au 3 Septembre. Merci d’avance de votre réponse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :