Les principaux sites Internet écolo

novethic.fr, Béatrice Héraud, le 8 avril 2009

L’info.fr en mode durable

Fin mars, Yann Arthus Bertrand lançait « Goodplanet.info », un site d’information sur le développement durable destiné au grand public. Un de plus dans une toile française qui verdit à vue d’œil, dopée par le Grenelle, les nouvelles opportunités de business et l’actualité. Panorama des principaux sites à consulter pour s’y retrouver.

Alors que les sites d’information générale lancent tour à tour leurs rubriques vertes, les sites spécialisés se développent de leur côté. En témoigne le nouveau portail Good Planet lancé le 31 mars dernier. 

Les généralistes 

Primeur au dernier né donc : GoodPlanet. Fondé par Yann Arthus Bertrand, ce site est pensé comme une vaste encyclopédie interactive. Il poursuit l’objectif de l’association dont il est le dérivé en permettant à l’internaute de « comprendre l’environnement et ses enjeux». Destiné au grand public donc, Good Planet dissèque chaque sujet avec une analyse des enjeux, des tribunes d’experts, les chiffres clés, une riche iconographie et des actualités. Ne disposant que d’une équipe restreinte (3 personnes), les informations sont essentiellement fournies par un réseau de partenaires : CNRS, Ecole normale de Lyon, AFP, Green TV, New Scientist et les universités de Toulouse et de Plymouth ainsi que par la reprise d’articles. Le site, à but non lucratif, est financé par BNP Paribas qui soutient l’association Good Planet depuis ses débuts.

Autre site grand public : Terra eco dont le but est de vulgariser l’économie et les enjeux du développement durable. Jusqu’à cette année réservé aux seuls abonnés à l’exception de quelques articles, le site s’est enrichi en même temps que la formule papier qui a fait son apparition dans les kiosques le 2 mars dernier. Terra eco et son pendant collaboratif gratuit Planète terra cumulent aujourd’hui 300 000 visiteurs par mois et fournissent  quelques articles « d’appel », issus du magazine, en libre accès. Des news quotidiennes sur l’économie, la politique, la société, l’environnement… sont alimentées par un réseau de 70 journalistes et correspondants dans le monde ainsi que des internautes. Indépendant, Terra eco tire ses revenus de ses lecteurs (abonnements et ventes aux numéros), de la revente de contenus et de la publicité.

Quotidien, Développement durable le journal émane de  l’agence de presse Naja fondée en 1987. Depuis deux ans, le site balaie l’ensemble de l’actualité du développement durable avec des rubriques -économie, social, technologie, politique et initiatives– alimentées par une vingtaine de journalistes et des correspondants à l’étranger. Gratuit, il compte aujourd’hui plus de 165 000 visiteurs par mois.

Sur l’environnement 

Plus spécialisés sur l’environnement, actu-environnement, Enviro2b, et Actualités news environnement se disputent le créneau en proposant en plus des services emplois. Créé en 2003 par l’entreprise de presse Cogiterra, Actu-environnement vise un public de professionnels : ingénieurs, techniciens, chercheurs, responsables communications et marketing voire le grand public averti avec des informations techniques, règlementaires et économiques. Le site revendique 133 000 abonnés à sa newsletter hebdomadaire.
En ligne depuis 2000 et édité par la société rennaise, le site Web2B, Enviro2b diffuse lui aussi une information sur l’actualité par filière (eau, air, énergie, etc) aux professionnels par le biais d’informations quotidiennes et d’une newsletter. Mélange de d’articles, de tribunes et de communiqués, il dispose surtout d’une large base règlementaire et propose une revue de presse.
Dans la même veine, Actualités news environnement est un site édité par Recyconsult, « bureau spécialisé en conseil environnement, référencement, règlementation actualités et formation a distance sur internet ». Plutôt conçu comme un portail, il permet d’accéder à plusieurs sites spécialisés dans l’environnement : librairie, règlementation, actualité et emploi. Enfin, le portail Notre planète, réalisé et mis à jour par des passionnés bénévoles et chapeauté par Christophe Magdelaine (géographe et enseignant), propose des articles sur les enjeux environnementaux et le changement climatique.

Un site dédié à l’engagement

Tout nouveau, puisqu’en ligne depuis la mi-mars seulement, Youphil veut « décrypter un monde d’engagements ». Le site fondé par 9 associés venus du monde de l’entreprise ou des médias, dont l’ex-patron du monde Jean-Marie Colombani, vise un large public mais avec un point commun : l’engagement associatif, social, environnemental etc. C’est donc à travers ce prisme que sont développées toutes les informations (en français, anglais et espagnol) rédigées par une quinzaine de journalistes et correspondants, ainsi que des bloggeurs à travers le monde. Une newsletter gratuite hebdomadaire devrait être mise en place très prochainement pour le grand public avant l’arrivée à la fin de l’année, d’une autre, payante, destinée aux professionnels.

Sur l’économie

Plus récemment, des sites plus orientés business sont aussi apparus sur la toile. A l’image d’Ecolife, créé en 2006 par une société indépendante baptisée « Capitalisme durable ». Le site propose des analyses et solutions aux acteurs économiques soucieux du développement durable : dirigeants, investisseurs, communicants, etc. Composé de trois journalistes, il diffuse une newsletter hebdomadaire gratuite à 8 000 exemplaires mais fournit aussi ses contenus aux entreprises et à certains médias comme le Journal du Dimanche ou Eco89.
Plus spécialisé, Greenunivers est un site d’information économique et financière sur la cleantech créé par deux journalistes venues de la presse éco. Inspiré de sites américains, il cible essentiellement les professionnels : chefs d’entreprises, analystes, collectivités et autres du marché. Les deux newsletters – l’une concernant les deals fusions acquisitions et l’autre plus générale – ainsi que le fil d’info quotidien sont pour le moment gratuit mais des informations pointues devraient bientôt devenir payantes.

Les militants

Enfin, des sites plus institutionnels ou engagés fournissent une information originale. Lancé en 2002 depuis Johannesburg lors du sommet mondial sur le développement durable, Mediaterre est piloté par l’Institut de l’Energie et de l’Environnement de la Francophonie, un organe subsidiaire de l’Organisation internationale de la Francophonie. Le portail d’information est donc spécialisé sur le monde francophone, autour de rubriques sur la biodiversité, la jeunesse, les entreprises, les forêts, etc. Il est alimenté par les articles et communiqués de 22 organisations partenaires venues du monde de la francophonie et dont les auteurs sont identifiés par des profils accessibles aux quelque 8 500 visiteurs journaliers venus de 108 pays.

Par ailleurs, plusieurs ONG proposent des fils d’actualité sur leurs sites comme Greenpeace qui a mis en place une série de blogs thématiques accessibles depuis la page d’accueil (OGM, forêts, énergie …) ou Survival International qui donne les dernières informations sur les peuples indigènes menacés. De son côté, Planète Urgence propose une revue de presse hebdomadaire en piochant des articles dans les journaux et autres sites d’institutions ou d’ONG à travers le monde.

Une Réponse

  1. bonjour je vie au togo et le rechauffement climatique a de veritable effet sur notre pays comme tant autre mais nous avons une petite association de quartier et nous avons qu’on nous aident merci

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :