Bazadais, Des alternatives aux pesticides le 21 mars

Sud-Ouest, Sylvie Mellies, le 19 Mars 2009

Des alternatives aux pesticides

Dans le cadre de la Semaine sans pesticides, les Amis de la Brèche accueillent, ce samedi 21 mars, à 16 h 30, salle des conférences, Édith Smeesters, biologiste, auteure et conférencière du Québec.

Elle présentera un exposé sur les « solutions écologiques pour l’entretien des espaces verts ».

Une discussion s’engagera ensuite avec Philippe Meynard, maire de Barsac, qui témoignera sur l’action entreprise par sa commune en matière de gestion des espaces verts.

« En optant pour la suppression du désherbage chimique sur les trottoirs et les caniveaux, la commune de Barsac a fait le choix d’une gestion écologique. Entretenir ses haies et ses clôtures sans utiliser de produits chimiques nocifs, c’est contribuer à préserver la santé de tous, la qualité des nappes phréatiques et du milieu aquatique », peut-on lire dans « Barsac infos » du premier trimestre 2009.

Édith Smeesters, biologiste et militante environnementale québécoise, est en tournée en France et en Europe.

Venue du Québec

Diplômée de botanique à l’Université de Louvain, elle a fondé l’organisme Nature-Action Québec (1987) et la Coalition pour les alternatives aux pesticides (1999) dans le but de réunir toutes les énergies disponibles pour diminuer l’usage abusif de ces produits toxiques au Québec.

Elle cherche à préserver l’environnement naturel en luttant contre les pesticides.

Actuellement porte-parole pour Equiterre, elle a publié plusieurs articles et livres sur l’horticulture écologique dont, entre autres, « Le Compostage domestique » (1993), « Pelouses et couvre-sols » (2000), « Solutions écologiques en horticulture » (2005).

C’est une conférencière recherchée à travers le Québec, avec ses quelque trente années d’expérience en horticulture et en environnement.

Actions citoyennes

Des collectivités, des entreprises, des associations mettent en place, en France, mais aussi dans le monde, des conférences, des projections, des débats, des expositions, des sorties sur le terrain, des visites et portes ouvertes en jardins ou exploitations agricoles.

Toutes ces actions citoyennes démontrent que les risques sanitaires et environnementaux liés à l’utilisation des pesticides sont désormais inacceptables et que les alternatives aux traitements chimiques existent et qu’elles sont viables.

Depuis sa création en 2006, la Semaine pour les alternatives aux pesticides est l’événement fédérateur et novateur qui permet de maintenir la pression sur les décideurs et de prouver que l’on peut et que l’on doit aujourd’hui se passer des pesticides.

Manifestation gratuite et ouverte à tous proposée par les Amis de la Brèche, samedi 21 mars, à 16 h 30, à la salle des conférences.

 

Une Réponse

  1. Bonjour

    Je cherche tous les Méliès et Melliès de notre jolie planète bleue

    Tous ceux que je connais viennent de deux petits vilages : Pomy et Chalabre (dans le Languedoc, France)

    J’aimerai correspondre avec vous sur ce sujet ?

    Pourquoi Méliès ?

    au plaisir de vous lire

    Pascal

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :