Appel à projets « Risques Nat. : Compréhension et Maîtrise »

agence-nationale-recherche.fr, février 2009

Appel à projets transversal : Risques Naturels : Compréhension et Maîtrise

La tempête du 24 janvier 2009 dans le Sud-Ouest, après les épisodes neigeux et verglassants de décembre 2008 / janvier 2009 en France, comme le cyclone Nargis en Birmanie, le séisme du Sichuan, ne sont que quelques exemples récents de la récurrence et de l’importance des risques naturels: l’ANR ouvre cette année le deuxième appel à projets de son programme « RISKNAT » lancé en 2008. L’objectif de ce programme est la réduction des impacts humain, physique, social et économique des aléas naturels à occurrence rapide (d’origine hydro-météorologiques : crues torrentielles et inondations, avalanches et risques glaciaires, tempêtes, tornades et cyclones, épisodes neigeux ou verglassant, … ou tellurique : séismes, volcans, tsunamis, instabilités gravitaires).

Au-delà de l’approfondissement des connaissances des phénomènes naturels considérés, RiskNat’09 vise à améliorer l’appréhension de leurs conséquences multiples sur les systèmes anthropiques, pour pouvoir mieux les maîtriser. Le programme entend donc aborder l’ensemble des problématiques de recherche nécessaires à une bonne gestion de tels risques, à court, moyen et long terme: évaluation, prévention, réduction, réparation… Il ambitionne de réduire les cloisonnements actuels (entre disciplines, entre organismes, entre acteurs publics et privés), et encourage les projets impliquant la collaboration étroite de spécialistes de divers domaines (sciences de la Terre et l’environnement, sciences de l’ingénieur, sciences humaines et sociales), et s’intéressant à plusieurs composantes de la chaîne du risque (Aléas,  Vulnérabilité, Expertise, Appui aux politiques publiques, Enjeux de sociétés).

Le champ de recherches abordé par ce programme est très vaste, et comporte notamment :

– l’estimation quantitative de ces aléas naturels, en particulier probabiliste

– l’analyse des différentes vulnérabilités (physique, sociale, économique, organisationnelle) : méthodes d’estimation, leurs interactions, moyens de réduction, études coûts / bénéfices, la précision de l’acceptabilité des risques et de la gestion des incertitudes, l’amélioration des procédures d’alerte précoce et de réaction rapide

– les innovations technologiques concernant la mesure, la transmission et l’analyse des paramètres pertinents (précurseurs, indicateurs de nocivité, …)

Date limite de soumission des dossiers : 2 avril 2009 à 13h00

Vous pouvez le consulter Lire la suite

Toulouse 18 et 19 avril « OGM, BiodiversitÉ et RÉsistanceS »

Etats généraux « OGM, BiodiversitÉ et RÉsistanceS»

Toulouse, 18 et19 avril 2009

Cet appel est lancé par le collectif de personnes et d’associations qui a poursuivi le travail entamé lors des journées « Semons la Biodiversité » des 28 et 29 octobre dernier à Paris, ainsi que par les partenaires de la campagne « Stop-OGM 2007-2008 ».

Pour produire et consommer sans OGM, Stoppons les OGM

Semons la Biodiversité et les Résistances

Le moratoire actuel sur les cultures d’OGM dans de nombreux pays européens a été obtenu grâce aux luttes menées depuis 10 ans (dès 1998, les semenciers étaient prêts à semer 30.000 ha de maïs GM en France ), mais aussi grâce au niveau d’expertise élevé des collectifs et des organisations et surtout à la mise au grand jour des pratiques des firmes et des politiques : ces gens n’aiment pas la lumière ! La nouvelle offensive de la Commission Barroso nous montre cependant la fragilité de nos victoires.

Nous ne devons pas relâcher notre vigilance, au contraire :

Le recul des cultures OGM dans l’hexagone peut être remis en cause à tout moment : tout récemment la Commission Européenne a proposé de refuser les moratoires nationaux et d’autoriser la culture des maïs Bt11 et 1507 de Syngenta et Pioneer.

Les OGM importés par dizaines de millions de tonnes pour l’alimentation animale continuent à envahir le marché et nos assiettes et la Commission vient d’autoriser l’importation d’un nouveau soja GM de Monsanto

Les OGM officiels ne sont que l’un des aspects les plus visibles d’une plus vaste offensive pour privatiser le vivant s’appuyant tout à la fois sur une propagande mensongère (faim dans le monde, alicaments miraculeux, « bio » carburants…) un lobbying redoutablement efficace, un arsenal juridique (national, européen, supranational)  et technologique de plus en plus performants.

 Pour arrêter les OGM et la privatisation du vivant, notre tâche dans les mois à venir est donc :

De rendre visibles des  alternatives crédibles comme les semences paysannes, l’agriculture paysanne, l’agroécologie, la culture biologique, la restauration sans OGM

De continuer à nous approprier les connaissances indispensables et à élaborer collectivement les argumentaires  et les outils pour engager les actions à venir ;

D’alerter et d’informer les citoyens, paysans, décideurs politiques sur ces enjeux.

C’est l’objet de cette proposition d’ÉTATS GENERAUX auxquels nous vous invitons à participer.

Compte tenu de la proximité des élections européennes, les dates des 18-19 avril ont d’ores et déjà été retenues, ainsi que la ville de Toulouse pour cet événement à vocation nationale.

Exemple de format possible :

– vendredi 17, réunion publique le soir ;

– début des EG proprement dits : samedi 18 : tables rondes ateliers,

– concert le soir ;

plénière de clôture dimanche 19 (matin ou 16 h)…

La forme, le contenu et les autres modalités restent à déterminer en fonction de toutes les propositions que vous voudrez bien formuler.

Voici déjà quelques suggestions du comité de pilotage Lire la suite

Colloque Bx le 27 fév : démographie, mobilité et logement

projetdeterritoire.com, le 5 février 2009

Le CECODHASi, Comité européen de Coordination de l’Habitat Social, organise le vendredi 27 février 2009 une conférence européenne sur le thème : »Changement démographique, mobilité et logement, un défi de la cohésion territoriale en Europe ».

Le vieillissement de la population européenne oblige à repenser les modes d’organisation de nos sociétés, non seulement dans le domaine des systèmes de santé, de retraite, mais également dans l’aménagement physique de nos territoires. Le logement est un élément-clé dans ce dispositif, mais ne peut se penser sans réseaux de services, de transports coordonnés, qui permettent aux personnes âgées de rester mobiles et en prise directe avec la société.

Dans une approche résolument européenne, cette conférence s’organisera autour de deux tables rondes, une première consacrée à la prise en compte du vieillissement dans l’aménagement du territoire en Europe, et une seconde plus particulièrement axée sur les engagements des organismes de logement social européens.

En savoir + Lire la suite

Appel à projets : Gérons ensemble notre environnement

projetdeterritoire.com, Armelle Laperriere, 6 février 2009

Gérons ensemble notre environnement

La Fondation de France lance un appel à projets « Gérons ensemble notre environnement ». Ouvert aux associations, groupement d’habitants, associations professionnelles et de façon exceptionnelle à des petites collectivités, il vise à offrir aux acteurs locaux la possibilité d’engager des dispositifs de médiation en cas de conflits liés à des questions environnementales ou d’usage de certains espaces.

Pour bénéficier d’une subvention, les projets devront répondre aux critères suivants :

avoir pour objectif principal la protection de l’environnement (préservation de site, protection d’espèces, protection contre les risques naturels, …)

faire cohabiter plusieurs usages sur un même territoire (concilier les usages professionnels, récréatifs, résidentiels)

engager un processus de concertation (impliquer l’ensemble des usagers du territoire, faciliter le dialogue entre groupes sociaux ou professionnels très divers, faciliter la co-construction de la décision)

favoriser les initiatives locales et citoyennes

En moyenne, l’aide apportée par la Fondation de France s’élève à 8 000 euros. La Fondation de France propose en plus de la subvention un complément de financement destiné à un appui méthodologique. Celui-ci peut recouvrir le recours à un consultant pour aider à concevoir une méthode de concertation adaptée, l’animer des réunions de concertation, conduire un processus de médiation en cas de conflit ; la formation des parties prenantes ou le financement d’une visite d’études.

Les dossiers doivent être transmis en deux exemplaires par courrier et par mail avant le 4 mai 2009.

en savoir + Lire la suite