La croissance verte au coeur du redémarrage de l’économie

lesechos, Julie Chaveau et Véronique le Bihan, le 1er décembre 2008

« La croissance verte sera au coeur du redémarrage de l’économie »

Depuis dix-huit mois, vous poussez le Grenelle de l’environnement. Ne craignez-vous pas que la crise économique mette le holà à vos ambitions ?

Il ne faut pas raisonner comme cela. La croissance verte sera, au contraire, au coeur du redémarrage de l’économie. Nous construisons un nouveau concept de « keynésianisme vert ». L’écologie et la lutte contre le changement climatique sont devenues un élément important de la stratégie économique française, sous l’impulsion du président de la République. L’ensemble des acteurs estiment que l’on peut créer plus de 500.000 emplois entre 2009 et 2020.

Mais les entreprises sont plutôt en train de licencier que d’investir…

Il faut être pragmatique. Tout un ensemble de mesures, prêtes à être mises en oeuvre, vont créer de l’activité. Prenez le programme de rénovation thermique du bâtiment. Il permettra à long terme de renforcer l’indépendance énergétique de la France. Et pour les citoyens, les administrations et les collectivités locales qui accepteront d’investir, ce sera des charges de chauffage en moins. Dans l’immédiat, ces programmes peuvent créer des milliers d’emplois dans le secteur du bâtiment et sur l’ensemble du territoire. Ces travaux ne sont pas délocalisables, puisqu’il s’agit de mieux isoler les maisons, d’installer des fenêtres, des chauffe-eau solaires. Les négociations sont en cours avec des banques pour que les Français puissent bénéficier, dès février, d’un prêt à taux zéro, l’« éco-PTZ ». Ce prêt allant jusqu’à 30.000 euros sera accordé sans conditions de ressources, et les ménages pourront en même temps bénéficier du crédit d’impôt développement durable. Le programme de rénovation thermique des HLM va, lui aussi, démarrer très rapidement grâce au prêt hyperbonifié de la Caisse des Dépôts, d’un montant de 12.000 euros par logement au taux de 1,9 %. Pour les années 2009-2010, nous envisageons une enveloppe d’au moins 1,2 milliard pour rénover 100.000 logements.

Le chantier thermique concerne aussi les bâtiments de l’Etat et des collectivités locales. Comment trouver l’argent ?

Là aussi, il faut raisonner de manière différente. L’équilibre financier de ces opérations se construit sur l’addition des économies réalisées sur les charges à venir. Nous allons sortir, d’ici à la fin de l’année, le décret créant le contrat de performance énergétique. Cette mesure permettra aux industriels et aux professionnels de la rénovation thermique de financer les premières opérations. Pour les bâtiments de l’Etat, le pilotage sera assuré par France Domaine. Sans tarder, 50 millions d’euros sont prévus pour les audits énergétiques pour les deux ans qui viennent, et une partie des dépenses de loyers des ministères ont été réservées dès 2009 pour rénover leurs bâtiments, à hauteur de 77 millions euros. Il s’agit d’un exemple de partenariat public-privé qui ne nécessite pas de financements complexes.

Le programme de développement des infrastructures de transport est financé, lui, grâce à des partenariats public-privé (PPP). Ne craignez-vous pas un gel de ces opérations ?

Nous sommes sur des opérations à très long terme. Bien sûr, réunir le financement de la ligne de TGV Tours-Bordeaux peut prendre quelques mois de plus. Mais il est possible, là aussi, de commencer à agir sans tarder sur le terrain. Prenez l’exemple des Voies navigables de France et du projet de canal Seine Nord. D’un côté, le lancement de l’appel d’offres peut être accéléré. Mais en plus, dès 2009, certains travaux peuvent être lancés. Des terrains ont déjà été achetés, on peut commencer à détourner des routes, des réseaux électriques, autant de travaux qui seront effectués par des PME locales, qui généreront des recettes fiscales. Ce seul projet peut représenter environ 200 millions d’euros de travaux lancés en 2009. De même, les projets d’assainissement de l’eau dans les petites villes et les territoires ruraux doivent être accélérés. Nous avons une enveloppe de 2 milliards d’euros. Des villes comme Antibes ou Orléans viennent aussi nous voir pour aller plus vite dans la réalisation de leurs réseaux de transports en commun en site propre.

Vous êtes ancien ministre de la Cohésion sociale. Que pensez-vous de la brusque poussée du chômage en octobre ?

Avant même l’annonce de ce chiffre, le président de la République a décidé de lancer, à Valenciennes, un programme d’actions pour favoriser le retour à l’emploi, notamment l’extension du Contrat de transition professionnelle. Tout le gouvernement est mobilisé pour faire de l’emploi une priorité. Le développement des emplois de services et des emplois « verts » liés à tous les chantiers du Grenelle environnement représente aussi des opportunités importantes de gisements d’emplois.

Vous pilotez au nom de l’Europe les négociations sur le « paquet climat ». Ne craignez-vous pas que la crise économique fasse capoter les négociations ?

Pour être très franc, les négociations sont extrêmement difficiles compte tenu de la diversité des situations des pays liée notamment à leur histoire industrielle. Il faut rester optimiste. Le sommet des chefs d’Etat du 11 décembre sera crucial. Chacun est conscient de sa responsabilité, nous devons trouver un accord. L’Europe ne peut trébucher alors que les Etats-Unis viennent de faire savoir qu’ils seront de retour dans les négociations internationales ! Je considère comme un signal extrêmement positif que Washington réfléchisse à l’idée de rapprocher les ministères de l’Environnement et de l’Energie. Nous, Européens, devons maintenant prendre nos responsabilités sur le « paquet climat », préalable indispensable pour trouver l’an prochain un accord lors de la conférence de Copenhague.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :