Bx le samedi 22 novembre : Congrès écocitoyen pour un DD

Congrès écocitoyen pour un DD, ville de Bordeaux

Au fil des heures sur scène

Le samedi 22 novembre 2008 au Hangar 14

Ecouter, débattre, intervenir, réagir…

Entrée libre dans le cadre du Congrès éco-citoyen

10h : Mot d’accueil d’Alain Juppé

10h15 – 10h30 : Lancement de l’opération Collecte de cartouches et de téléphones de Pharmaciens sans Frontières

11h – 11h25 : Bilan de la concertation

11h30 – 13h : Consommer autrement : les enjeux de l’économie solidaire – Débat

Produire et consommer autrement, solidarité, intégration, emplois…

14h – 15h : Bordeaux pour la planète : agir ensemble dès aujourd’hui – Débat

Comment réduire nos consommations d’énergie, favoriser des modes d’habitation et de déplacements moins polluants, préserver nos ressources en eau…

15h -15h45 : Comédiens de la compagnie Bougrelas – Improvisation

16h – 17h : Les emplois de l’économie verte : les atouts de Bordeaux – Débat

Le développement durable pour de nouveaux gisements d’emplois et d’innovation, de compétences et de besoins de formation…

17h15 – 19h : Les meilleures conditions d’une santé durable, avec David Servan-Schreiber – Rencontre éco-citoyenne : conférence suivie d’un débat avec le public

19h : Synthèse de la journée et annonces des actions à venir

Les espaces d’animation

Goûter, se détendre, s’informer, éduquer.

Entrée libre dans le cadre du Congrès éco-citoyen

Ça roule pour l’éco-mobilité

Passer son diplôme du cycliste citoyen 

Découvrir les véhicules propres des Espaces verts de Bordeaux 

Repérer les bons plans du roller en ville 

Envisager l’auto-partage 

Mieux partager l’espace public avec Le code de la Rue 

Tester des vélos et scooters électriques 

Imaginer un pédibus

Avec la Maison du vélo, les associations Roller Air, Droit du piéton, Vélo cité, Autocomm

Bien manger c’est bon pour la santé

Dégustations  Lire la suite

23 nov à Bègles, picnic pour une taxe carbone

TACA (Agir pour réduire tes émissions de CO2 et Demander une TAxe CArbone avec redistribution)

Une invitation à agir contre le réchauffement climatique

Dès maintenant, retenez la date Dimanche 23 novembre de 12h00 à 15h00

Où ? Stade Musard (rue Delphin Loche) à Bègles

Quoi ? Un picnic TACA, sans carbone 

Qui ? Tout citoyen avec sa famille et ses amis

Pourquoi ? Agir contre le réchauffement climatique  

Comment ? En venant à pied, à vélo, à roller, à trottinette, à cheval, en transport en commun… avec votre picnic.

En créant l’association TACA http://taca.asso-web.com/index.php des citoyens ont décidé de se mobiliser :

en remettant en cause leur dépendance à la voiture, et plus largement en analysant toutes les sources de production de carbone qu’ils sont capables de réduire par eux-mêmes.

– en demandant aux gouvernants de réfléchir à la mise en place d’une TAxe CArbone progressive et à sa redistribution pour aider à faire évoluer plus rapidement les comportements et modes de vie de chacun.

La fête du dimanche 23 novembre nous permettra d’échanger librement nos idées et de compléter nos informations sur les questions d’environnement, de transport, d’énergie, de consommation, d’isolation des logements…

Nous devons être le plus nombreux possible pour ce premier picnic sans carbone pour montrer à nos élus notre désir d’agir TOUT DE SUITE contre le réchauffement climatique. A l’occasion de ce rassemblement, et avec la participation effective des associations Vélocité, Velocital (et d’autres à venir), nous voulons réunir au moins 350 vélos (et beaucoup plus de personnes) pour une photo évènement de soutien à l’association mondiale 350.org (voir le site web pour plus d’informations).

Merci de vous signaler sur le site web de TACA ou nous écrire à Lire la suite

Grenelle : presentation du plan energies renouvelables

Novethic, Rouba Naaman, le 17 novembre 2008

Grenelle : presentation du plan energies renouvelables

Le ministre de l’écologie Jean-Louis Borloo a présenté lundi 17 novembre son plan de développement des énergies renouvelables. Parmi les 50 mesures, un fonds d’un milliard d’euros sera destiné au développement du chauffage écologique.

Le ministère de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de l’aménagement du territoire (MEEDDAT) a présenté lundi un plan pour le développement des énergies renouvelables. Cette série de mesure est directement tirée des conclusions du Grenelle de l’environnement ; elle doit permettre d’atteindre l’objectif de réduction de 20 millions de tonnes équivalent pétrole (tep) d’ici 2020, ainsi que l’objectif européen de porter à 20% la part des énergies renouvelables dans la consommation d’énergie totale. « Nous avions historiquement une avance dans plusieurs domaines du secteur ; nous l’avons perdue. Ce plan doit nous permettre de la retrouver », a expliqué Jean-Louis Borloo.

Le ministre Jean-Louis Borloo a surtout annoncé la mise en place, dès 2009, d’un « fonds chaleur renouvelable » pour encourager le développement des modes de chauffage alternatifs. Ce fonds, confié à l’Agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie (ADEME), sera doté d’un milliard d’euros pour les trois premières années, puis d’environ 800 millions d’euros tous les ans. Le Comité de liaison énergies renouvelables (CLER), qui revendiquait un tel fonds depuis longtemps, s’inquiète aujourd’hui de son financement. Les sommes proviennent d’une redistribution du budget du MEEDDAT, adopté à l’unanimité le 6 novembre, qui allouera en 2009 moins d’argent aux missions territoires. Seul 30% de ce milliard proviendra de subventions ; les deux tiers restants viennent des caisses privées, de celles des collectivités locales, ou de celles de l’Agence de financement des infrastructures de transports de France (AFITF) et de l’ADEME.

Biomasse et géothermie à l’honneur

Parmi les 50 mesures proposées du plan pour les énergies renouvelables, une belle part est consacrée à l’énergie tirée de la biomasse. Un tiers de l’augmentation de la production d’énergie renouvelable prévu pour 2020 proviendra du développement de cette filière. Deux appels d’offres pour la construction de centrales thermiques alimentées par la biomasse ont déjà été lancés, et un troisième doit suivre « dans les prochaines semaines ». « Ces appels d’offres mettent les décisions entre les mains des grandes entreprises, et laissent les PME à la marge » regrette Marc Jedliczka, vice-président du CLER. Les 22 centrales en projet de construction bénéficieront du rachat de leur électricité à un tarif préférentiel. L’aide aux particuliers pour l’installation de chaudières individuelles au bois sera maintenu « à un haut niveau », précise le ministère.

Idem pour les pompes à chaleur Lire la suite

Nicolas Hulot : L’Humanité a rendez-vous avec elle même !

Marianne n°604, Nicolas Hulot, 15 novembre 2008

G 20 : Solidarité ou Chaos ?

L’Humanité a rendez-vous avec elle même !

Sans forcer le trait nous rentrons collectivement dans une phase décisive, un carrefour sublime où se joue l’avenir. Nous voici au Cap Horn de la civilisation : sombrer ou découvrir de nouveaux horizons chargés de promesses merveilleuses.

Crises financière, économique, énergétique, alimentaire, climatique, écologique : chacun aura compris qu’elles se croisent, se combinent, s’alimentent et dévoilent au bout du compte une crise systémique. Ce confluent de difficultés sans équivalent d’échelle met l’humanité au pied du mur, et appelle une réponse systémique. La voix est étroite et le temps presse. Choisir ou subir. Envisager une seconde de laisser le temps nous dicter la mutation, c’est rentrer dans une navigation par temps de brouillard avec un bandeau sur les yeux. Le dénouement sera sans appel, et forcément tragique. Nous devons profiter de l’opportunité paradoxale et inédite que nous offre cette communauté de destin pour rebattre ensemble les cartes, et revoir l’ambition du projet humain. C’est l’ultime occasion de redonner du sens au progrès.

Vers plus d’équité et de partage

Seule fait encore défaut une volonté partagée et coordonnée. L’argent est là visiblement, puisque mobilisable du jour au lendemain par milliards d’euros pour sauver le système économique, ou être dépensé, entre autres, d’année après année à fonds perdus sur des fronts discutables sans réelle utilité sociale, ou encore dans des budgets militaires monstrueux (près de 3 milliards de dollars par jour au niveau mondial). Il est là, mais mal orienté, mal partagé et trop concentré (94% du revenu mondial revient à moins de 40% de la population, 400 familles ont un revenu équivalent à celui de 3 milliards d’habitants, et les 3 premières fortunes du monde totalisent des avoirs supérieurs aux PIB des 58 pays les plus pauvres).

Le G20 de Washington et les autres sommets qui vont nécessairement s’enchaîner jusqu’à Copenhague fin 2009, sont peut-être l’ultime occasion d’envisager ensemble un autre monde. Un monde où l’on ne se résigne plus à ce qu’un milliard de personnes vivent avec moins de un dollar par jour, et la moitié de l’humanité avec moins de 2 dollars. Un monde où l’on ne s’accommode plus de deux millions de personnes qui meurent chaque année de maladies, pour lesquelles ils existent des traitements et des médicaments ailleurs. Un monde qui ferme les yeux sur un apartheid planétaire, qui ne dit pas son nom et qui cautionne et valide un sous-développement durable. Une situation intenable sur une planète connectée où tout se voit, où tout se sait, et qui ajoute comme le fait remarquer justement le philosophe Patrick Viveret, « à l’injustice un élément explosif : l’humiliation ».

Obligation nous est faite de tisser la trame d’un monde nouveau, où une fois pour toutes l’on replace l’économie et la finance au service de l’homme. Lire la suite