Séminaire euro-méditér. Léo Lagrange sur l’éducat° au DD

Sud-ouest, Chantal Sancho, le 29 Octobre 2008

DÉVELOPPEMENT DURABLE. Les représentants de sept pays se sont réunis pour partager leurs expériences et agir

Unis pour demain

Dans le cadre du Programme européen jeunesse en action, l’établissement Léo-Lagrange Sud Ouest a organisé du 21 au 27 octobre au Château Betailhe, un séminaire euro-méditérranéen de réflexion sur l’éducation au développement durable. Guillaume Barri, Muriel Delprat et Laurence Lagière, tous trois employés de Léo-Lagrange, ont réuni une cinquantaine de personnes arrivant tout droit d’Espagne, de Grèce, d’Italie (pour la première fois), de France, de Tunisie, d’Algérie et du Maroc. Si ces séminaires (deux ont déjà eu lieu à Cenon et à Marrakech), sont d’abord et avant tout la meilleure façon de se connaître, il n’en demeure pas moins que des séances de travail permettent d’envisager des projets communs.

« Travailler ensemble ».

Aujourd’hui, les organisateurs ont bien compris que l’éducation au développement durable était chose très importante et qu’il fallait tous jouer dans la même cour. Ce ne sont pas les participants qui diront le contraire. Mustapha Souhail, de l’association marocaine Twizabenqueriz, n’a pas raté une seule séance « Ce séminaire nous permet de partager les pratiques à l’éducation du développement durable, pratiques qui nous manquent un peu au Maroc. Cela nous permet surtout de nous ouvrir sur des expériences qui se déroulent près de chez nous ». Fabio Santos, quant à lui, arrive de Barcelone, il est conquis par ce séminaire : « Chaque pays a évoqué ses problèmes liés à l’écologie et finalement chaque pays a reçu une proposition intéressante, c’est tout de même mieux de travailler ensemble ».

Pour mieux expliquer et par là même faire comprendre les propositions, plusieurs visites ont été organisées sur la CUB, la ferme pédagogique de Mérignac, le parc de l’Ermitage à Lormont, la mission coopérative décentralisée du Conseil général, le magasin Biocoop à Artigues. D’ores et déjà, quelques grands projets sont en train d’être finalisés, échanges d’enfants, rénovation de sites protégés en Grèce, et création d’une ferme pédagogique en Tunisie. L’an prochain d’ailleurs, c’est la Tunisie qui organisera un séminaire sur les outils communs.

L’établissement Léo-Lagrange, qui compte 10 fédérations nationales dans 10 pays africains, montre par là même ses ambitions et son savoir-faire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :