Crise : tour d’horizon d’un monde mutant

Libération, le 18 septembre 2008, Alexandra Schwartzbrod et Paul Quinio

Tour d’horizon d’un monde mutant

Dans un sondage Viavoice pour Libération, les Français font part de leur pessimisme devant les crises financière et écologique qui frappent la planète.

Petite précision sur le sondage réalisé pour Libération à l’occasion du forum qui s’ouvre aujourd’hui à Grenoble : il a été réalisé du 10 au 12 septembre, donc avant la tempête qui s’est abattue cette semaine sur la planète financière. Quels auraient été, sinon, les pourcentages recueillis sur le sentiment de menace que constitue «la crise financière» ? Car avant même cette secousse planétaire, 85 % des sondés la considéraient comme une menace «très importante» (38 %) ou «assez importante» (47 %). Un chiffre qui dépasse les 90 % chez les employés, les artisans, les commerçants, les chefs d’entreprise et les agriculteurs. Un résultat un peu supérieur (88 %) chez les sympathisants de gauche que chez ceux de droite (81 %).

Cette inquiétude est confirmée par un autre chiffre : 60 % des sondés considèrent la mondialisation économique et financière «plutôt comme une menace» pour la France, contre 32 % qui y voient «plutôt une chance». Là encore avec chez les employés et les ouvriers une inquiétude plus forte. Et seules l’Inde et la Chine semblent, aux yeux des sondés, susceptibles de profiter de la mondialisation, vue, pour ces deux pays, comme «une chance» par 55 % des personnes interrogées. Enfin, la mondialisation est avant tout perçue (par 42 % des sondés) comme «des systèmes financiers qui menacent les équilibres écologiques et sociaux de la planète», ou comme un facteur susceptible de favoriser les «délocalisations» (39 %). Alors que seulement 24 % y voient «un moyen efficace de lutter contre la pauvreté dans le monde».

L’autre enseignement de notre sondage, malgré des chiffres alarmants, peut être paradoxalement réconfortant : les Français sont massivement conscients des grands enjeux environnementaux. Ils sont 84 % à estimer qu’il sera de plus en plus difficile d’approvisionner tous les pays en pétrole et en eau potable, 83 % à considérer que les forêts, les océans et la biodiversité vont vite se dégrader, et 82 % à craindre que le réchauffement provoque des dégâts climatiques et humains irréversibles. Pourquoi ces chiffres accablants seraient-ils donc réconfortants ? Parce qu’il est très instructif et rassurant de noter que 91,2 % des agriculteurs interrogés considèrent qu’il sera de plus en plus difficile d’approvisionner tous les hommes en eau potable. Quand on sait que 68 % de l’eau consommée en France l’est par l’agriculture, on peut imaginer que ce secteur va peut-être faire évoluer son mode de fonctionnement pour tenir compte de ce danger.

De la même façon, il est réconfortant de voir que ce sont les 18-49 ans, les actifs, qui sont les plus conscients des dégâts causés par le réchauffement. Ils sont 84,4 % dans ce cas chez les 18-24 ans, 85,3 % chez les 25-34 ans et 87,5 % chez les 35-49 ans. Politiquement, cette prise de conscience est plus forte à gauche puisque 86,8 % des sondés de gauche redoutent les dégâts causés par le réchauffement contre 78,3 % des sondés de droite. Nulle bonne nouvelle particulière à voir là, sauf que, paradoxalement, c’est la droite qui tente d’agir dans ce domaine (Grenelle de l’environnement, bonus-malus divers et variés, etc.).

Mais le meilleur est pour la fin. Pour savoir qui, de l’ONU, du G8, de l’UE, des multinationales, des Etats, du FMI ou des Etats-Unis est le mieux placé pour apporter des réponses à ces enjeux planétaires, 34,4 % des sondés placent en tête l’UE. Rassurant quand on sait que près de 80 % de la législation française dans le domaine de l’environnement vient de Bruxelles. Sans la Commission européenne, l’industrie chimique ne serait ainsi pas en train de passer des dizaines de milliers de substances au crible pour s’assurer qu’elles ne sont pas dangereuses pour la santé et l’environnement.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :