Bazas le vendredi 5 septembre débat sur les OGM

Sud-Ouest, le 4 septembre, Olivier Escots

BAZAS L’association Vigilance OGM 33 organise demain à 21 heures une soirée débat sur les OGM au cinéma Vog « Les citoyens doivent s’approprier le thème des OGM »

Demain soir, le cinéma Vog de Bazas diffusera « Le monde selon Monsanto », une production Arte déjà vue à la télé. La projection de ce réquisitoire argumenté contre le semencier servira de support à un débat participatif. « Les citoyens peuvent et doivent s’approprier le thème des OGM et faire connaître leur volonté », affirme Jacky Berrahil, de Vigilance OGM 33. L‘association, organisatrice de la soirée bazadaise, souhaite en profiter pour faire le point sur l’actualité des derniers mois : Grenelle de l’environnement, clause de sauvegarde et interdiction de culture du maïs transgénique Mon 810, vote de l’Assemblée nationale en mai dernier. « Sur ce point, au prétexte d’organiser la coexistence, on prépare la contamination généralisée », regrette Jacky Berrahil. Le débat abordera les procès en cours concernant les anti-OGM. Dominique Bimdoire témoignera à cette occasion. Cet apiculteur de Landiras, Faucheur volontaire, est impliqué dans trois dossiers. Un à Toulouse pour des faits de fauchage remontant à 2006, un à Carcassonne où il comparait volontairement (« une procédure de solidarité ») et, avec José Bové, celui de l’affaire de Lugos, jugée récemment à Bordeaux. « Je suis indigné par les propos du procureur, qui a affirmé que José avait un  »comportement compulsif » lié à  »un œdipe mal négocié ». Je trouve ça honteux », glisse Dominique Bimdoire. Dans les trois procédures qui le concernent, le faucheur volontaire revendique « la désobéissance civile ». Qu’il assume et dont il explique l’essence. « Toutes nos actions sont accomplies à visage découvert, la liste des participants est donnée aux forces de l’ordre. Il s’agit d’actions non violentes et individuelles, qui s’inscrivent dans un mouvement collectif. En aucun cas nous ne poursuivons un enrichissement individuel. » « Semeurs volontaires ». Dominique Bimdoire développera son argumentaire demain soir. Il présentera également de nouvelles actions, dites de « semeurs volontaires ». « Il s’agit de retrouver un système d’échanges de semences naturelles, comme le faisaient les paysans autrefois », annonce Jacky Berrahil. Les premières actions de ce type sont programmées vers le 28 octobre, en opposition au sommet international des gènes, à Paris. Projection du film « Le monde selon Monsanto », de Marie-Monique Robin, vendredi 5 septembre à 21 h, au cinéma Vog de Bazas. Entrée gratuite.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :